Joie All Blacks - nouvelle zélande angleterre - 16 novembre 2013 - Icon Sport
 
Test Match

Angleterre-Nouvelle-Zélande (22-30) - Les All Blacks remportent la bataille

Les All Blacks remportent la bataille d'Angleterre

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/11/2013 à 23:35 -
Par Clément Mazella - Le 16/11/2013 à 23:35
Au terme d'un match d'une rare intensité, les All Blacks se sont imposés à Twickenham devant un XV de la Rose conquérant (30-22) et restent invaincus en 2013.
 

La Nouvelle-Zélande n’est plus qu’à une marche d’un grand chelem mémorable. Il ne manque plus qu’une victoire, dimanche prochain en Irlande, pour que les hommes de Richie McCaw terminent l’année 2013 invaincus. Un exploit qu’ils n’avaient pas pu effectuer l’an dernier, à cause d’une défaite en Angleterre lors de leur dernier match en 2012. Ce samedi, à Twickenham, les All Blacks ont pris leur revanche (30-22) au terme d’une rencontre d’une rare intensité et où les Anglais ont offert une résistance de tous les instants. Mais voilà, la Nouvelle-Zélande possède des joueurs de génie, capables de sortir des gestes décisifs à n’importe quel moment. C’est là toute la différence avec les autres nations de la planète.

A Read et Nonu les actions du match

Ces gestes de classe, il n’a pas fallu bien longtemps pour en voir. Seulement deux minutes de jeu. Kieran Read, auteur d’une saison exceptionnelle, a mis sur orbite son ailier Julian Savea grâce à une passe lumineuse, qui a mis dans le vent trois défenseurs anglais. Dès l’entame, le ton était donc donné. Et les All Blacks n’allaient pas en rester là. Read, toujours lui, s’effondrait dans l’en-but d’une Angleterre aux abois à la suite d’une percée plein champ de son pilier Ben Franks. Même pas 20 minutes de jeu et les hommes de Steve Hansen avaient montré toute leur puissance de frappe offensive. Cette faculté à marquer, c’est ce qui a sauvé les All Blacks ce samedi. Car il faut bien le reconnaître, l’Angleterre a produit un jeu très intéressant, basé sur la force physique. Surtout, le XV de la Rose a dominé les débats dans la possession (62%-38%) et l’occupation (60%-40%) mais n’a jamais percé le rideau défensif néo-zélandais (0 franchissement). Préjudiciable.

Longtemps menés au score, les Anglais ont pourtant tutoyé l’exploit et briser ainsi la série d’invincibilité des All Blacks. Farrell, auteur de cinq pénalités, permettait à son équipe de passer en tête à l’heure de jeu, sanctionnant la grosse indiscipline des Néo-Zélandais (12 pénalités sifflées). Mais cet avantage de deux unités s’est avéré bien trop maigre. Car, dans un sursaut d’orgueil, les champions du monde en titre ont su donner un dernier coup de collier pour glaner la victoire. Et ce grâce à un geste somptueux de Nonu qui offrait l’essai à Savea (son 18e essai en 19 capes !). Encore un. Bref, cette équipe néo-zélandaise vit sur un nuage. On se demande juste qui pourra stopper cette incroyable machine…

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×