Test Match

Test-match, Nouvelle-Zélande-France - Ma'a Nonu: "Les Français attaquent sans arrêt"

Le trois-quarts centre des All Blacks, Ma'a Nonu, impressionnant lors du premier test, s'attend une nouvelle fois à un match très difficile, face aux Français. Admiratifs de la dimension physique de Fofana, Fritz et Picamoles, il prévient : les Néo-Zélandais savent maintenant à quoi s'attendre pour cette deuxième confrontation.

 
Nonu: "Les Français attaquent sans arrêt" - Rugby - Test MatchIcon Sport
 

Comment appréhendez-vous ce deuxième match face aux Français ?

Ma'a NONU : Nous ne savions pas grand chose de cette équipe, avant le premier test. Nous ne savions pas quel était leur système défensif, nous ne connaissions rien de leur plan de jeu et des qualités de leur ligne de trois-quarts. Nous sommes désormais prévenus : les Français alignent leur meilleure équipe lors de cette tournée et le match de Christchurch sera une nouvelle fois très difficile.

Quels joueurs Français avez-vous trouvé particulièrement dangereux, lors du premier match ?

M. N. : J'ai été évidemment impressionné par leur combinaison au centre du terrain (Wesley Fofana - Florian Fritz) et par leur numéro 8 (Louis Picamoles, NDLR). Ils sont tous très physiques et nous ont fait mal à l'impact. Mais cette fois-ci, l'effet de surprise ne jouera plus en leur faveur.

Test-match, Nouvelle-Zélande-France - Ma\'a Nonu: \"Les Français attaquent sans arrêt\" - Rugby - Test Match Beaucoup de critiques ont plus sur la performance des All Blacks, samedi dernier. Comprenez-vous les réserves du public néo-zélandais à votre égard ?

M. N. : Les gens sont très exigeants ici. Ils le sont d'autant plus depuis que nous sommes champions du monde. Il faut apprendre à vivre avec, c'est tout.

Qu'avez-vous pensé de la performance du XV de France contre les Blues, mardi soir ?

M. N. : Elle fut conforme à ce que l'on attendait. Ils ont profité de tous leurs ballons de récupération pour contre attaquer. D'habitude, les équipes que nous affrontons en Super Rugby jouent leurs turn-over au pied. Pas les Français. Ils attaquent sans arrêt, te provoquent balle en mains sans jamais faiblir. C'est usant.

Le retour des All Blacks à Christchurch, une ville défigurée par le tremblement de terre de février 2011, est-il chargé d'émotion ?

M. N. : Oui. L'accueil des gens est incroyable, ici. Notre retour à Christchurch est très important pour tout le pays. Même s'il ne faut pas se laisser déborder par l'émotion, nous devrons être à la hauteur de l'évènement et réaliser une belle performance, samedi soir.

 - Midi Olympique
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |