Felipe CONTEPOMI - 09.10.2011 - Argentine - Icon Sport
 
Article
commentaires
Test Match

Le casse-tête argentin

Le casse-tête argentin

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/11/2011 à 17:04 -
Par Rugbyrama - Le 21/11/2011 à 17:04
Avec leur intégration, à partir de l'été prochain, au sein de ce qui s'appellera le Four nations, les Argentins disposeront d'une compétition annuelle de haut niveau. Un bouleversement qui ne sera cependant pas sans conséquences en France, habituelle terre d'accueil des Pumas.

Officialisée le 8 novembre, la nouvelle ne peut évidemment qu'être applaudie. Le 18 août 2012, la sélection argentine signera son entrée officielle dans le tournoi des Four-nations, aux côtés de la Nouvelle-Zélande, de l'Australie et de l'Afrique du sud. Tout bénéfice pour le rugby argentin. Mais derrière cette nouveauté, de nombreux problèmes se profilent. Si à terme, la filière argentine devrait se tourner irrémédiablement vers le Super 15, concordance des calendriers oblige, les premières années risquent d'être le théâtre d'un sacré embouteillage.

Organisé entre août et octobre, le Four-nations 2012 couvrira en effet sept journées de Top 14. Ce à quoi il faut ajouter trois journées faisant doublon avec les tests d'automne, en novembre, et c'est près de la moitié du championnat français que les internationaux argentins pourraient manquer à compter de l'année prochaine.

Effort financier

Face à cette équation insolvable du calendrier, quelle attitude les clubs français vont-ils dès lors adopter ? "Je ne vais pas payer des joueurs qui jouent à mi-temps et je ne sais donc pas si les Argentins pourront continuer à jouer en France", s'avance par exemple Jacky Lorenzetti, président du Racing-Métro.

Au-delà du choix géographique, les Argentins devront également consentir un effort financier. Les provinces d'hémisphère sud ne peuvent effectivement pas s'aligner sur les salaires proposés en Europe...

Retrouvez ce lundi dans Midi Olympique un dossier complet sur le casse-tête argentin, avec un éclairage sur l'amateurisme de l'UAR, une interview de Felipe Contepomi et le XV des Pumas dans l'impasse...