Cusiter Ecosse - Icon Sport
 
Article
commentaires
Test-matchs

L'Ecosse en piste pour un trois sur trois?

L'Ecosse en piste pour un trois sur trois?

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 26/11/2009 à 18:00
Andy Robinson commence son mandat par un automne doré, si l'Ecosse bat l'Argentine samedi, elle réussira un incroyable trois sur trois.

L'Ecosse pourrait être la grande gagnante de ces tests de l'automne. Si elle bat l'Argentine après les Fidji et l'Australie, elle réussirait un inédit trois sur trois, ce qui ne lui est arrivé qu'une fois depuis que ces rendez-vous sont institutionnalisés, c'était en 2002 quand elle avait battu l'Afrique du Sud. Ce serait aussi une entrée en fanfare pour Andy Robinson, l'ex-entraîneur de l'Angleterre qui vient de prendre les rênes du XV du Chardon, un poste où enchaîner des séries de victoires est une rareté.

Evidemment, cette euphorie est à prendre avec des pincettes car sa victoire contre l'Australie (la première depuis 27 ans) relevait du miracle, un succès uniquement défensif, avec un minimum de ballons à négocier. Mais tout de même, voir les Ecossais faire mieux que les Anglais, qui l'aurait cru ? Le plus étonnant est qu'Andy Robinson n'a pas hésité à faire tourner son effectif avant le dernier rendez-vous. Il a appelé Thom Evans à l'aile, Ben Cairns au centre et Angus McDonald en troisième ligne au détriment de Simon Danielli, Graeme Morrisson et John Barclay pourtant en vue contre l'Australie. Ceci montre que le vivier écossais n'est pas si étroit qu'on veut bien le dire. L'Equipe A l'a prouvé en écrasant les Tonga vendredi dernier (38-7).

"Je voulais donner justement donner leur chance à des gars qui ont été très bons avec notre deuxième équipe." Angus McDonald, le joueur d'Edimbourg aura une occasion en or de montrer que sa réputation de joueur de ballon et de grand champ n'est pas usurpée. Robinson sait en plus que les Argentins sont bons à prendre sans Hernandez, ni Contepomi ni Ledesma. Les Français qui affronteront les Ecossais en ouverture du Tournoi auront sans doute l'occasion de revisionner cet Ecosse-Argentine en se disant que les hommes du Chardon aiment bien faire mentir les pronostics qui les annoncent régulièrement aspirés vers la deuxième division mondiale.