Test-matchs

Shaw, le retour du géant

De retour après une blessure au métatarse, le colosse des Wasps Simon Shaw a été titularisé par le sélectionneur anglais Martin Johnson pour affronter les All Blacks à Twickenham. Et à 36 ans, l'un des meilleurs deuxième ligne de la planète est attendu comme le messie par le public anglais...

 
Shaw, le retour du géant - Rugby - Test-matchsIcon Sport
 

Il n'y a pas cinquante façons d'analyser le retour en sélection du géant Simon Shaw. Afin de mettre à mal un paquet d'avants néo-zélandais jugé médiocre en Italie la semaine dernière, Martin Johnson a opté pour l'expérience et la masse " du pire adversaire qu'il lui ait été donné d'affronter." A 36 ans et des poussières, le deuxième ligne des Wasps se voit confier une mission bien claire : provoquer les jeunes All Blacks par des méthodes qui lui sont propres, organiser autour de son humble personne des mauls pénétrants ravageurs et solidifier l'axe droit de la mêlée anglaise. Beaucoup pour un seul homme... "Martin Johnson me connait mieux que personne. Je ne suis pas là pour jouer des deux contre un en bout de ligne. [...] Si les gens croient que ma présence nous fera gagner à Twickenham samedi prochain, tant mieux. Je le prends comme un compliment. Mais j'ai bien peur que les choses ne soient pas aussi simples..."

Renversant face aux Bleus durant le dernier Tournoi des VI Nations, impressionnant lors de la dernière tournée des Lions britanniques et irlandais en Afrique du Sud, le joueur le plus vieux du Guiness Premiership est attendu comme le messie en Angleterre. Le XV de la Rose, décimé par les blessures (quinze titulaires potentiels sont toujours absents...) et indigent face aux Pumas le week-end dernier (16-9), a donc remis son destin entre les mains du coéquipiers de Serge Betsen aux Wasps. " Il serait dangereux d'affirmer que ces All Blacks sont moins bons que leurs prédécesseurs. Mais nous avons évidemment remarqué que Carl Hayman et Ali Williams leur manquaient un peu dans le combat d'avants. Leur pack, composé essentiellement de jeunes joueurs, est encore en reconstruction. Ce n'est pas pour cela que je dormirai bien la veille de ce test... "

Les Anglais veulent agresser les magiciens du bout du monde. Les coéquipiers de Steve Borthwick souhaitent mettre Richie McCaw en cage et Ma'a Nonu en prison. A Twickenham, il ne faudra pas s'attendre de leur part à autre chose qu'une défense acharnée, des mauls pénétrants suivis de chandelles et de combat intense en mêlée fermée. "Martin (Johnson, N.D.L.R.) a voulu muscler son équipe. La présence d'Ayoola Erinle (Biarritz, N.D.L.R.) au centre de notre attaque s'explique aussi de cette façon là. Il ne lâchera pas Ma'a Nonu d'un centimètre, de la même façon que Joe Worsley et Lewis Moody ont prévu un traitement de faveur à Daniel Carter." Ça promet...

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |