Getty Images

Les Crusaders battent les Lions (17-25) et remportent le Super Rugby 2017

Les Crusaders s'offrent un 8e sacre !

Le 05/08/2017 à 17:50Mis à jour Le 05/08/2017 à 21:56

SUPER RUGBY - En battant les Lions à Johannesburg ce samedi (17-25), les Crusaders ont décroché un 8e sacre et renforcé leur statut d'équipe la plus titrée de la compétition. Les Sud-Africains, réduits à 14 après l'expulsion de Kwagga Smith, ont eux perdu leur 2e finale consécutive après celle de la saison dernière.

Cette fois-ci, il n'y aura pas eu de "remontada" pour les Lions... Les Sud-Africains, qui avaient remonté un handicap de 19 points en demi-finale face aux Hurricanes, ont été dominés ce samedi en finale par les Crusaders (17-25). Sur la pelouse de Johannesburg, les Néo-Zélandais se sont offert un 8e sacre, 9 ans après leur dernier titre de 2008. Aucune formation n'avait emporté une finale à l'extérieur depuis 2000. Il s'agissait déjà des hommes de Christchurch, qui ont ainsi renoué avec leur glorieux passé.

C'est quand même un petit exploit qu'ont réalisé les Crusaders. Certes, le match a peut-être basculé après le carton rouge adressé par Jaco Peyper à Kwagga Smith, coupable d'avoir pris David Havili (retombé sur la nuque) en l'air à la 39e minute. Mais avant même l'expulsion du flanker sud-africain, les joueurs de Scott Robertson avaient déjà fait une grande partie du boulot.

Carton rouge pour Kwagga Smith (Lion) - 5 août 2017

Carton rouge pour Kwagga Smith (Lion) - 5 août 2017Getty Images

Une entame de match tonitruante qui a fait très mal aux Lions, pourtant à domicile à 1750 mètres d'altitude. Dès la 8e, Seta Tamanivalu inscrivait son 10e essai en 15 rencontres de Super Rugby cette saison sur un contre assassin. À peine 4 minutes plus tard, Jack Goodhue doublait la mise après une action collective de grande envergure, bien servi en coin par Kieran Read. Et après 12 minutes de jeu seulement, les hommes de Johan Ackermann se retrouvaient menés 0-12. Puis même 3-22 et 3-25 après un 3e essai néo-zélandais signé Kieran Read (43e) et 2 pénalité de Richie Mo'unga (41e, 53e).

La révolte des Lions trop tardive

Pendant une heure, la supériorité de l'équipe la plus titrée du Super Rugby était claire. Surtout dans les rucks et en touche. Avec 7 All Blacks dans leur pack, dont les terribles Matt Todd et Sam Whitelock, les "Croisés" ont vérouillé les offensives sud-africaines. Comme en demie, la révolte des Lions a fini par arriver. Mais celle-ci s'est avérée trop tardive. Pleins d'abnégation, les coéquipiers de Jaco Kriel ont tenté le tout pour le tout, à 14 contre 15.

Seta Tamanivalu (Crusaders) - 5 août 2017

Seta Tamanivalu (Crusaders) - 5 août 2017Getty Images

Une rébellion récompensée par un premier essai du talonneur Malcom Marx (64e, son 10e cette saison !) puis une seconde réalisation du pilier remplaçant Corne Fourie (73e). Insuffisant pour réaliser l'impossible. Pour leur première saison sous les ordres de Scott Robertson, les Crusaders ont eux retrouvé les sommets. 9 ans après, ils remportent leur 8e titre en succédant aux Hurricanes, déjà vainqueurs des Lions la saison passée.

0
0