Icon Sport

Super 18 - Brumbies, Sharks, McKenzie, Etzebeth, Mo'Unga, Yamada... Un oeil sur le Super Rugby

Brumbies, Sharks, McKenzie, Etzebeth, Mo'Unga, Yamada... Un oeil sur le Super Rugby

Mis à jourLe 30/03/2016 à 11:59

Publiéle 30/03/2016 à 10:24

Mis à jourLe 30/03/2016 à 11:59

Publiéle 30/03/2016 à 10:24

Article de Pierre AMMICHE

SUPER RUGBY - Un mois après le début de la compétition, la rédaction de Rugbyrama vous propose de faire le point sur le Super Rugby. Qui est au rendez-vous? Qui brille? Qui se révèle? Nos réponses.

Une franchise japonaise et une équipe venue d’Argentine et voilà que le Super Rugby fait sa révolution. 2 groupes, 4 conférences et 18 équipes se disputent un titre prestigieux. Pour cela, un système tout neuf a été mis en place: le 1er de chaque conférence sera qualifié pour les quarts de finale. La suite est plus complexe: les 3e, 4e et 5e du groupe Océanique (Australie et Nouvelle-Zélande) et le 3e du groupe sud-africain (Afrique du Sud, Japon et Argentine) disputeront aussi les phases finales.

Conférence Océano-asiatique

  • L'équipe du mois: les Brumbies

La franchise australienne n’aura pas trainé pour lancer sa saison. Avec la deuxième attaque, la deuxième défense et ses 4 victoires en 5 matches, les Brumbies ont surtout été impressionnants de maîtrise face aux Hurricanes, finalistes l’an dernier, dès la première journée. Une victoire sans trembler 52 à 10. Les joueurs de Stephen Larkham ont ensuite dominé les Waratahs (32-15) et la Western Force (14-31) pour finalement connaître leur seule défaite jusqu'à maintenant en Afrique du Sud et face aux Stormers (31-11). Un coup d’arrêt vite oublié avec une victoire convaincante à l’extérieur face aux Cheetahs (18-25).

Christian Lealiifano (Brumbies) - février 2016
Christian Lealiifano (Brumbies) - février 2016 - Icon Sport

XV type des Brumbies: Alaalatoa, Moore (c), Alexander - Arnold, Carter - Fardy, Pocock, Vaea - Cubelli, Lealiifano - Tomane, Toomua, Kuridrani, Speight - Toua.

  • Le joueur du mois: Damian McKenzie (Chiefs)

Irrésistible et étincelant. A croire que la Nouvelle-Zélande produit des arrières hors-normes à la chaine… Après Israel Dagg, après Ben Smith, cette fois le phénomène est blond, jeune et joue pour les Chiefs. Ses statistiques sont étourdissantes: 5 matches, 6 essais, 70% de réussite dans ses tentatives au pied et 396 mètres gagnés. Meilleur réalisateur du Super Rugby loin devant Lealiifano (85 points contre 57), il est le joueur qui touche le plus de ballons du championnat.

Damian McKenzie (Chiefs) - mars 2016
Damian McKenzie (Chiefs) - mars 2016 - AFP

Enfin, et pour ne rien gâcher, il a déjà offert 3 passes décisives à ses coéquipiers. A la fois brillant soliste et relanveur altruiste. Un joueur qui frappe à la porte des All Blacks et qui explique peut-être à lui seul le départ de Gareth Anscombe il y a quelques mois.

  • La révélation du mois: Richie Mo’Unga (Crusaders)

Comme le fardeau doit être lourd à porter! Être le numéro 10 des Crusaders et devoir faire oublier le meilleur joueur du monde, Dan Carter. Voilà la mission presque impossible que Richie Mo’Unga est en train de réussir, un peu à la surprise générale. Avec 3 essais et autant de victoires en 4 matches, Mo’Unga est auteur d’un superbe début de saison. Bon à la main, solide au pied mais un peu protégé en défense, il se montre efficace. Et convaincant! Au point de faire oublier les départs de Colin Slade ou Tyler Bleyendaal. Pour faire oublier Carter? Rien de plus simple: inscrire 1706 points et gagner 4 titres avec les Crusaders...

Richie Mo’Unga (Crusaders) - 26 mars 2016
Richie Mo’Unga (Crusaders) - 26 mars 2016 - Icon Sport
  • Le geste du mois: le quadruplé de Charlie Ngatai (Chiefs)

Après les départs de Conrad Smith et Ma’a Nonu, le centre des Chiefs est tout proche de rejoindre les All Blacks (1 sélection en 2015). Mais ce qui a retenu notre attention n’est pas sa régularité mais bien un gros coup d’éclat: son quadruplé face à la Western Force.

Charlie Ngatai (Chiefs) - mars 2016
Charlie Ngatai (Chiefs) - mars 2016 - AFP

Quatre essais dans un même match de Super Rugby, une performance qui n’avait été réalisé que par 11 joueurs avant lui. Du jamais vu depuis presque 4 ans et Asaeli Tikoirotuma (2 juin 2012). Le premier joueur a réussir un quadruplé de l’Histoire en position de centre… de quoi donner des idées à Hansen?

Conférence Afrique du Sud-Argentine

  • L'équipe du mois: les Sharks

Tout avait parfaitement démarré pour les Sharks avec une victoire écrasante sur la pelouse des Kings (8-43) puis un succès à l’arrachée face aux Jaguares (19-15). Mais c’est lors de la 3e journée que les Sharks ont réussi le plus beau coup de ce début de saison: une victoire sur la pelouse des Stormers, l’autre grosse équipe de cette conférence sud-africaine. Victoire 13-18 grâce notamment à un Joe Pietersen (oui oui, l’ancien joueur de l’Aviron bayonnais et du Biarritz olympique) très efficace.

Joe Pietersen (Sharks) - mars 2016
Joe Pietersen (Sharks) - mars 2016 - Icon Sport

Depuis? Les choses vont un peu moins bien: un match nul face aux Bulls (16-16) et une défaite à domicile face aux Crusaders (14-19). Mais pas de quoi inquiéter la franchise de Durban, qui reste solidement accrochée à sa 2e place. Le tout sans Pat Lambie...

XV type des Sharks: Mtawarira (c), Marais, Oosthuizen - Oosthuizen, Lewies - Coetzee, JL. Du Preez, D. Du Preez - Reinach, Pietersen - Pietersen, Esterhuizen, Jordaan, Mvovo (ou Ndungane) - Le Roux.

  • Le joueur du mois: Eben Etzebeth (Stormers)

Et si le fils spirituel de Bakkies Botha était encore plus fort que l’ancienne légende Springbok? Alors oui, le palmarès n’est clairement pas le même et la comparaison est peut-être un peu hâtive… Mais finalement pas tant que ça. Le deuxième ligne des Stormers est tout simplement incroyable depuis le début de la saison: mobile, actif (déjà près de 50 ballons touchés en 5 matches), meilleur preneur en touche du Super Rugby avec 22 prises et 9 contres (!), monstrueux en défense avec un 100% de réussite sur 57 plaquages! A titre de comparaison, David Pocock? 51 plaquages pour 97% de réussite. Bref: Eben Etzebeth est un monstre. Et les Stormers sont en tête. Plus qu'une simple corrélation.

Eben Etzebeth (à droite), Stormers - mars 2016
Eben Etzebeth (à droite), Stormers - mars 2016 - AFP
  • La révélation du mois: Akihito Yamada (Sunwolves)

15 sélections, 14 titularisations, 13 essais avec le Japon. Akihito Yamada n’est pas le genre de joueur à s’embarrasser sur un terrain: avec lui, les choses vont vite. Finisseur pur et dur, l’ailier des Sunwolves n’a pas trainé non plus en Super Rugby: 4 matches, 4 essais. Un joueur au gabarit modeste mais aux appuis redoutables. La preuve avec les 9 franchissements et les 7 défenseurs battus à son compteur. Plus que Nadolo, Ben Smith ou J.Savea.

Akihito Yamada (Sunwolves) - mars 2016
Akihito Yamada (Sunwolves) - mars 2016 - AFP

Un joueur au destin étrange méconnu du grand public. Il faut dire que l’ancien ailier des Panasonic Wild Knights avait déjà rejoint le Super Rugby mais n’avait pas disputé la moindre minute avec la Force l’an dernier. Avant de ne pouvoir jouer qu'un seul match de Coupe du monde, la faute à une blessure hallucinante: une morsure de poisson, alors qu’il récupérait du match face à l’Afrique du Sud avec ses coéquipiers dans la mer britannique. Akihito Yamada est en train de se faire un nom auprès de ceux qui ne suivent pas le championnat japonais. Un juste retour des choses.

  • Le geste du mois: l’essai de Martin Landajo (Jaguares)

65e minute du match. Les Jaguares sont menés par un autre félin: les Cheetahs d’Afrique du Sud. Un match totalement dingue où les Argentins auraient du exploser en jouant à 13. Mais à l’image de Boffelli, les joueurs sud-américains ne lâchent rien. L’ailier, en couverture sur un jeu au pied profond tente de remonter le terrain. Mais il est tout de suite pris, seul, à 25 mètres de son en-but.

Martin Landajo (Jaguares) - mars 2016
Martin Landajo (Jaguares) - mars 2016 - Icon Sport

Rhule le déséquilibre et il chute. Mais l’Argentin se révèle sans être tenu, avance et trouve Orlando. Le début de la folle remontée! Le centre crochète Tian Meyer puis dépose Nche, De Jager et Blommetjies sur la même action. Orlando a remonté presque 50 mètres et il a fixé presque 8 joueurs seul. Il délivre alors un caviar à Landajo. Mais l’essai n’est pas encore fait: le demi de mêlée doit gagner son duel avec Venter, le capitaine des Cheetahs. Landajo assène alors un crochet énorme au centre adverse avant d’aller planter un essai entre les perches! Les Jaguares vont remporter leur premier match dans le Super Rugby. Historique.

0 commentaire
Vous lisez :