Kurtley Beale Waratahs - Icon Sport
 
Article
commentaires
Super 15

Les Waratahs en appétit

Les Waratahs en appétit

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 02/03/2011 à 19:42 -
Par Rugbyrama - Le 02/03/2011 à 19:42
La deuxième journée du Super 15 a été marquée par l'annulation de la rencontre entre les Hurricanes et les Crusaders en raison du séisme qui a touché la Nouvelle-Zélande. Une seule équipe, les Bulls, s'est imposée à l'extérieur et les Waratahs ont signé le carton de la journée face aux Reds.

A retenir>

Souvent bien placés les années précédentes (finalistes en 2005, demi-finalistes en 2002, 2006, 2008 et 2010), les Waratahs n’ont encore jamais réussi à être sacré rois des mers du Sud. Les joueurs de Sydney peuvent-ils enfin vaincre cette malédiction? En tout cas, les signaux envoyés par les Tahs après deux journées de compétition, nous portent à croire que oui.
Après avoir gâché la cérémonie d'intronisation des Rebels en Super 15 la semaine dernière, les Waratahs n'ont fait qu'une bouchée des Reds, écrasés 30 à 6. Les coéquipiers de Phil Waugh ont un appétit particulièrement vorace. Après deux journées, ils comptent déjà à leur tableau de bord: 73 points d'inscrits, seulement six d'encaissés et une deuxième victoire bonifiée. Des stats gargantuesques à faire trembler leur prochain adversaire, les Crusaders, sonnés après le terrible tremblement de terre qui a dévasté Christchurch.
Les
Rebels n'auront pas dû attendre longtemps pour décrocher le premier succès de leur histoire en Super rugby. Dès leur deuxième essai, les coéquipiers de Stirling sont venus à bout des Brumbies (25-24). Une victoire un peu miraculeuse face à des Brumbies incapables de concrétiser leurs temps forts.

L'autre équipe en grande forme se nomme les Highlanders. Les joueurs d'Otago ont confirmé leur victoire surprise du week-end dernier sur le terrain des Hurricanes, en dominant à Dunedin une équipe des Chiefs, inconstante. Bien que menés de sept points à la pause, les Highlanders n'ont jamais paniqués et décrochent leur premier succès face aux Chiefs depuis huit ans. Cette précieuse victoire leur permet, à la surprise générale, de prendre le large en tête de la conférence néo-zélandaise.

Les Blue Bulls ne sont pas très convaincants mais ils gagnent. Une nouvelle fois bousculé, le champion en titre a dû s'employer pour vaincre une valeureuse et surprenante équipe des Cheetahs (25-23). Leur dauphin de la saison dernière, les Stormers de Schalk Burger, ont eu très chaud face aux Lions (19-16).

L'annulation> Suite au grave tremblement de terre ayant secoué la région de Christchurch, les Crusaders ont décidé, avec l’aval de la Fédération sudiste (Sanzar) et des Hurricanes, de ne pas se déplacer à Wellington. Ceci afin de pouvoir rester au près de leurs familles et de prêter main-forte aux sinistrés. La Sanzar a, par conséquent, décidé du match nul. Les deux équipes ont donc chacune marqué deux points.

Par ailleurs, en raison des nombreuses dégradations causées par le séisme à leur écrin de l’AMI Stadium, les Crusaders ont dû se trouver un nouveau de terrain de jeu situé à plus de 430 kilomètres au Nord de Christchurch. Les septuples vainqueurs du Super rugby évolueront jusqu'à la fin de la saison au Trafalgar Park de Nelson qui accueillera également deux matchs lors du Mondial.

Les joueurs> A peine 20 ans et pétri de talent. Le jeune ouvreur international Patrick Lambie (4 sélections avec les Boks) a joué un rôle majeur dans le succès confortable des Sharks sur les Blues en inscrivant 21 points. Adam Thomson était en feu. Le flanker international des Highlanders a quasiment battu à lui tout seul les Chiefs, en récupérant six ballons au grattage et chapardant trois touches sur lancers adverses. Ses frasques extra-sportives (lire ci-dessous) ne l'empêchent pas d'être bon sur un terrain. Le golden boy du rugby anglais, Danny Cipriani a rempli à merveille son rôle de chef d'orchestre des lignes arrières contre les Brumbies. Auteur d'un 100% au pied, il a marqué 20 points.

L'affaire> Décidément, Danny Cipriani a du mal à perdre ses mauvaises habitudes. Après la défaite enregistrée par les Rebels face aux Waratahs, certains joueurs se sont offerts une virée nocturne à Melbourne. Cipriani n'a pas trouver comme meilleure idée que de subtiliser une bouteille de vodka en boite de nuit, ce qui lui valu d’être expulsé manu malitari. Les Rebels lui ont infligé une amende équivalente à sa prime de match. Si Cipriani prendra part au prochain match des Rebels contre les Chiefs, il est averti. Les dirigeants de la franchise de Melbourne ne tolèreront plus de nouvelle incartade de sa part.

Le coup dur> Remis d'un pépin au mollet, Juan Smith effectuait sa rentrée des classes le week-end dernier. Un retour des plus brefs puisqu'il n'aura duré que trois minutes. Le capitaine des Cheetahs s'est rompu le tendon dfAchille. La participation au prochain Mondial du flanker aux 69 sélections est fortement compromise. La durée de lfindisponibilité pour une telle blessure est normalement de neuf mois. Pour Juan Smith, le compte à rebours est lancé.

La décla> "Andy Friend est l'une des personnes les plus bosseuses avec qui, il m'ait été donné de collaborer mais dans l'intérêt de l'équipe et de nos supporters, j'ai décidé que des changements devaient être apportés", a déclaré Andy Fagan, le patron des Brumbies. Après seulement deux rencontres, la franchise de Canberra a décidé de se séparer de son entraîneur en chef, Andy Friend. La défaite inattendue face aux Rebels a donc été fatale pour celui qui ne disposait plus de la confiance de ses joueurs et de ses adjoints. Le retour de grands anciens comme Stephen Larkham (chargé de l'attaque), et Justin Harrison dans l’encadrement technique des Brumbies semble avoir accéléré la détérioration des relations entre Friend et les cadres du groupe. C'est Tony Rea, l’entraineur en charge de la défense, qui lui a succédé à la tête des Brumbies.

Le chiffre> Les Stormers sont décidément bien la bête noire des Lions. Les partenaires de Bryan Habana ont enregistré leur dixième victoire de rang face aux joueurs de Johannesbourg. Ce qui les placent désormais à une longueur à peine des Crusaders, auteurs de la série d'invincibilité la plus longue de l'histoire du Super rugby face aux Reds (onze succès d'affilée entre 1998 et 2009).

Résultats>

Highlanders/Chiefs: 23-13
Rebels/Brumbies: 25-24
Cheetahs/Bulls: 23-25
Waratahs/Reds: 30-6
Sharks/Blues: 26-12
Stormers/Lions: 19-16
Hurricanes/Crusaders: annulé