Imago
 
Article
commentaires
Rétro 2008

Ils ont arrêté en 2008

Ils ont arrêté en 2008

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 30/12/2008 à 21:45
L'année 2008 a également été marquée par les fins de carrière de grands joueurs du rugby mondial, à l'image de Lawrence Dallaglio, Omar Hasan, Christian Califano ou Anton Oliver.

Lawrence Dallaglio

A 35 ans, le troisième ligne centre des Wasps a tiré sa révérence sur un titre de champion d'Angleterre. Un énième sacre pour Lawrence Dallaglio qui s'est construit un palmarès impressionnant puisqu'il a remporté quatre championnats (2003, 2004, 2005 et 2008), deux coupes d'Europe (2004, 2007), une coupe d'Angleterre (2006) avec les London Wasps. Au niveau international, il a remporté trois Tournois des cinq puis des six Nations (1996, 2000, 2001) et un Grand Chelem en 2003. Vainqueur de la Coupe du monde en 2003 en Australie, il a participé trois fois à l'épreuve reine (1999, 2003, 2007). Lawrence Dallaglio est un monstre du rugby anglais qui a bien mérité un peu de repos après 80 sélections.

Pieter de Villiers

Après treize saisons passées sous le maillot du Stade français, le pilier tricolore a mis un terme à sa carrière à l'été dernier. A 36 ans, il affiche un très beau palmarès, marqué par quatre victoires en Tournoi des 6 Nations (2002, 2004, 2006, 2007), Grands chelems (2002, 2004), quatre titres de champion de France (1998, 2000, 2003, 2004) et deux Coupes du monde. Né en Afrique du Sud, il est naturalisé français en 1999 et joue son premier match avec les Bleus la même année. Il totalise 70 sélections sous le maillot de l'équipe de France et a longtemps été considéré comme le meilleur pilier droit du monde.

Anton Oliver

Sa fin de sa carrière à Toulon a "sonné faux" selon son propre aveu. Malgré le titre de champion de France de Pro D2 glané par le RCT l'an dernier, le talonneur aux 59 sélections chez les All Blacks affirme "regretter" son expérience française. Après toute une vie passée en Nouvelle-Zélande, il n'a pas supporté de défendre d'autres couleurs que les siennes. Vainqueur des Tri-Nations en 1999, 2006 et 2007, capitaine des Blacks à dix reprises, il a également raté sa fin de carrière internationale. Après onze ans sous le maillot néo-zélandais, il est sorti par la petite porte, jouant joué son dernier match contre les Bleus lors du quart de finale du Mondial 2007. Une dernière saison ratée qui ne doit pas faire oublier une carrière exceptionnelle, marquée par deux Coupes du monde (1999, 2007). A 33 ans, il a décidé de raccrocher les crampons et a rejoint l'université d'Oxford, en Angleterre, pour reprendre des études sur l'environnement.

Christian Califano

Avec 72 sélections, il a longtemps détenu le record de sélections pour un pilier. Une longévité au sein du quinze de France qui lui a permis de remporter deux Grand Chelems (1997, 1998) et d'être sélectionné pour participer à deux Coupes du monde en 1995 et 1999. Il a évolué pendant dix saisons au Stade toulousain (1991-2001) pour une véritable moisson de boucliers de Brennus. Il a soulevé le plus beau trophée français à six reprises et il a réalisé l'unique doublé championnat-Coupe d'Europe de l'histoire du rugby hexagonal en 1996. Califano est encore à ce jour le seul Français à avoir évolué au sein d'une équipe néo-zélandaise puisqu'il a porté les couleurs des Auckland Blues lors de la saison 2001-2002. Après cette expérience, il atterrit aux Saracens avant de rejoindre Agen (2003-2006). Il a terminé sa carrière à Gloucester.

Omar Hasan

Sélectionné dès 1995 chez les Pumas, le pilier argentin Omar Hasan n'a débarqué en France qu'en 1998 à Auch sur les conseils de Jacques Fouroux. Après une seule saison dans le Gers, il est engagé par Agen où il passe cinq saisons avec en point d'orgue la finale du championnat perdue face à Biarritz en 2002. Alors qu'il pense mettre un terme à sa carrière en 2004, il se laisse séduire par les sirènes toulousaines. Bien lui en a pris. Avec les Rouge et Noir, il devient champion d'Europe en 2005 et il met définitivement un terme à sa carrière sur un titre de champion de France en 2008. Sous le maillot des Pumas (64 sélections), il participe à trois Coupes du monde (1999, 2003, 2007) et il fait partie de l'épopée qui amène les Argentins sur le podium mondial lors du mondial français.

Christophe Dominici

Il restera à jamais l'homme qui a terrassé les All Blacks en demi-finale de la Coupe du monde 1999. Mais Christophe Dominici est bien plus que l'homme d'un match. Sélectionné à 65 reprises chez les Bleus (25 essais), il a réalisé deux Grand Chelems (1998, 2004) et a remporté deux Tournois des 6 Nations (2006, 2007). En club, il a connu la consécration avec le Stade français avec lequel il a soulevé cinq titres de champion de France (1998, 2000, 2003, 2004, 2007). Il est aujourd'hui entraîneur des lignes arrières parisiennes.

Anthony Foley

L'homme des records en Irlande. Le troisième ligne centre Anthony Foley est le joueur qui a porté le plus de fois le maillot du Munster. Munsterman à 186 reprises entre 1995 et 2008, il est aussi le joueur qui a disputé le plus de matchs de H Cup avec 86 apparitions sur la scène européenne. Une épreuve qu'il a remportée à deux reprises (2006, 2008). Sous le maillot irlandais, il compte 62 sélections et il a participé à deux Coupe du monde (1995, 2003). Symbole du "fighting spirit", il a apporté sa pierre à la légende familiale puisque son père avait été international à onze reprises.

Richard Dourthe

A 33 ans, Richard Dourthe a décidé de raccrocher les crampons mais il n'a pas quitté le rugby pour autant puisqu'il a été nommé directeur sportif de l'Aviron bayonnais. Une suite logique après avoir terminé sa carrière comme capitaine de Bayonne. L'impétueux joueur, connu pour son caractère entier et ses plaquages destructeurs, a tiré sa révérence après douze ans de rugby professionnel. Il a joué dans six clubs différents (Dax, Paris, Béziers, Bordeaux-Bègles, Castres et Bayonne) et porté 29 fois le maillot de l'équipe de France avec, en point d'orgue, la demi-finale de Coupe du monde contre les Blacks en 1999 et le Grand Chelem en 1997. Buteur hors pair, il a marqué 155 points avec les Bleus et souvent sauvé Bayonne grâce à sa botte ces dernières saisons.

Et aussi.- Xavier Garbajosa, Sébastien Galthié, Nicolas Pagotto, Franck Alazet, Dan Luger, Gérald Orsoni, Jean-Marie Usandisaga, Augusto Petrilli, Charles Van Rensburg, Alex King, Pablo Lemoine, Denis Cech, Christophe Porcu, Cliff Milton, Gérald Merceron, David Aucagne, Patrick Furet, Julian Huxley...