Icon Sport

Bilan 3e journée Pro D2 - Cinq bonus offensifs, troisième succès pour Grenoble et Colomiers

Cinq bonus offensifs, troisième succès pour Grenoble et Colomiers

Le 03/09/2017 à 16:08Mis à jour Le 03/09/2017 à 17:06

Ce troisième rendez-vous de la saison a été le théâtre d'un festival d'essais. Seuls Grenoble, Colomiers et Montauban en ressortent invaincus. Bayonne, Narbonne et Carcassonne sont dans le dur.

Colomiers - Bayonne : 36-13

C'est le coup d'éclat du week-end en haut du classement. Fort de ses deux premières victoires, Colomiers a envoyé un message très significatif aux autres cadors en prenant le bonus offensif aux dépends de Bayonne. Des Basques matés, définitivement plombés par deux cartons jaunes rapprochés en seconde période et loin d'afficher la maturité qu'on est censé attendre d'un ancien pensionnaire du Top 14. Le duo Etcheto-Berbizier a du pain sur la planche…

Dax-Narbonne : 35-16

L'affiche d'ouverture de cette troisième journée a confirmé les craintes vis-à-vis de Narbonne. Le RCNM est dans le très dur d'entrée de championnat et est encore rentré les valises pleines. Les quatre cartons jaunes reçus, dont deux pour le seul Romain Manchia, traduisent à la fois la nervosité et le manque de maîtrise actuels des Audois.

Grenoble - Mont-de-Marsan : 26-21

Trois sur trois pour débuter, le FCG est dans les clous de ses ambitions très élevées. Sans surnager, comme lors de la précédente journée, mais le résultat est encore au rendez-vous. Et pour la manière, on retiendra surtout le coup d'éclat de son tout jeune arrière Gervais Cordin, dix-huit ans mais déjà du feu dans les jambes. Quant a au Stade montois, il pourra capitaliser sur cette copie de bonne facture qui lui permet de rentrer du Stade des Alpes avec un point.

Perpignan - Nevers : 35-19

La défaite très frustrante à Colomiers (27-25) a laissé des traces du côté de l'Usap, accrochée pendant plus d'une heure chez elle par un surprenant promu. Sans complexe, Nevers a tenu la dragée haute aux Catalans, embêtés jusqu'à dix minutes de la fin mais qui ont bénéficié de la baisse de pied adverse pour prendre le large. Résultat : un bonus offensif laborieux mais qui remet Perpignan sur les rails.

Biarritz - Béziers : 18-9

Le BO aussi a eu du retard à l'allumage. La première période qu'il a proposé à Aguiléra n'est d'ailleurs pas digne d'un prétendant aux phases finales. Mais Gonzalo Quesada a visiblement trouvé les mots justes à la pause puisque ses joueurs, inquiétants et incapables d'inscrire le moindre point chez eux en quarante minutes, ont su renverser la situation et marquer leur premier essai de la saison. À confirmer vendredi à Soyaux-Angoulême, un adversaire à la portée de Biarritz.

Massy - Montauban : 10-11

Il aura manqué une poignée de minutes aux Franciliens pour enchaîner un troisième joli résultat de rang. Pour leur première de la saison à Ladoumègue, ils ont mené la vie dure à Montauban, ex-finaliste en quête de rachat après un nul peu reluisant à Sapiac contre Aurillac. Sans vraiment convaincre, l'USM sort quand même invaincue de ce premier bloc de trois matchs avec la meilleure défense du Pro D2. La preuve d'une belle continuité pour Montauban, sacrée défense la plus hermétique du championnat l'an passé.

Aurillac - Carcassonne : 41-10

La défense, c'est justement ce qui ne va pas du côté de Carcassonne. Deux valises en trois journées, même pas face à des cadors, c'est tout simplement décevant. Comme contre Massy, l'USC n'était pas invitée à Jean-Alric, montrant une bien pâle image d'elle-même. Aurillac en a bien profité, validant ainsi son bon nul obtenu à Sapiac.

Vannes - Soyaux-Angoulême : 28-14

Avant de recevoir le SAXV, le RCV s'était certes incliné deux fois, à l'extérieur, mais en démontrant de belles vertus et des motifs d'espoir. Le bonus offensif engrangé face à une équipe charentaise qui n'avait jusqu'alors encaissé que quinze petits points ne fait que confirmer les premières impressions positives. Avec cinq essais dont un doublé pour Gwenael Duplenne, Vannes a fêté dignement son retour à la Rabine.

0
0