Icon Sport

Pro D2 - 13e journée - Le BO ne retient que la (courte et triste) victoire

Le BO ne retient que la (courte et triste) victoire

Le 02/12/2016 à 09:33

PRO D2 - Le suspense et les cartons auront donné du piment à une rencontre bien terne remportée de peu par le BO (22-19). Le léger vent, le ballon humide et la pression sur ces deux places fortes du rugby français l'expliquent peut-être. Biarritz a été patient et a profité des nombreuses fautes de Sang et Or qui ont un temps joué à 12 mais qui auraient presque pu faire mieux que ce bonus défensif.

Au terme de ce choc Biarritz-Perpignan ce jeudi à Aguiléra, le soulagement pouvait se lire sur les visages des coéquipiers du capitaine biarrot David Roumieu, qui lui, explosait carrément de joie en sautant comme un cabri. Cela en disait long sur l'importance de ce court succès du BO sur l'Usap (22-19) pour démarrer cette 13e journée de Pro D2. Cantonnés au milieu du classement, ces deux anciens "grands" ont pu l'emporter à tour de rôle durant cette rencontre. Mais l'indiscipline des Catalans, qui ont même joué un temps à 12 contre 15 (carton rouge à Cocagi et jaunes à Mafi et Lemalu) a trop pesé dans la balance. Les Roussillonnais ont dû se contenter d'un bonus défensif mérité quand les Basques respirent en rejoignant leurs adversaires du jour au classement.

Ces deux ex du Top 14 retiendront les points de la victoire pour les uns et la combativité pour les autres. Déjà perdant à domicile contre les deux promus, le BO n'a pas reproduit le mauvais scénario contre les Perpignanais cette fois. Mais la sentence n'est pas passée loin tant l'Usap s'est toujours accrochée au (triste) match et au score (un essai de part et d’autre). Il faut dire que malgré quelques séquences intéressantes de conservation, les hommes de Darricarrère et Garcia n'ont jamais su trouver les espaces pour se procurer des occasions franches. A une exception près, quand en bout de ligne, Mafi a commis un en-avant (volontaire selon l'arbitre) pour annihiler une occasion certaine d'essai. L'essai de pénalité (avec carton jaune) a récompensé les intentions biarrotes (64e).

Pour le reste des récompenses, Le Bourhis mais surtout Lucu n'ont eu qu'à punir aux pieds leurs adversaires généreux dans l'agressivité mais presque trop et manquant aussi deux buts lointains. Toujours est-il que les Rouge et Blanc ont su remporter avec lucidité une rencontre qu'ils auraient peut-être perdu il y a quelques semaines. Et en plus de rejoindre leur victime du jour au classement, ils enchaînent une deuxième victoire de rang.

Les mauls catalans et un Bachelier intenable au sol

Pour préparer son deuxième déplacement à venir à Montauban, Perpignan devra oublier que la victoire a été à portée de main dans le Pays basque. Les Sang er Or devront effacer de leur tête cet essai loupé par Ecochard (16e) et celui non accordé à Pujol pour un en-avant sous les poteaux (plaqué par Hamdaoui en même temps) qui aurait fait la différence en fin de match (71e). Ils devront aussi corriger cette trop grande combativité transformée en indiscipline (rouge à Cocagi et jaunes à Mafi et Lemalu) qui les pénalise tant cette saison.

Les joueurs de Lanta, Arlettaz et Freshwater devront pour autant repenser à leurs bonnes mêlées et à leur défense, à ces ballons portés qui ont si bien fonctionné et à un Lucas Bachelier qui a fêté sa prolongation de contrat de la semaine en grattant tout ce qu'il pouvait au sol ! Le bonus défensif parait bien maigre mais en ayant joué à 12, cela permet aussi de tirer certains enseignements.

0
0