Icon Sport

Pro D2 - 20e journée - Le LOU met du temps à dévorer Aurillac (38-3)

Lyon a pris son temps avant de dévorer Aurillac

Mis à jourLe 26/02/2016 à 18:43

Publiéle 25/02/2016 à 22:44

Mis à jourLe 26/02/2016 à 18:43

Publiéle 25/02/2016 à 22:44

20e match et 18e victoire (38-3) pour un leader lyonnais cette saison qui a un peu "tremblé" face au Stade aurillacois en première mi-temps. Avec cinq essais inscrits, les Rhône-Alpins marquent un nouveau point de bonus offensif. Mais cette équipe cantalienne remaniée a posé des soucis dans le jeu avec sa défense et son combat au sol généreux. Le LOU a pu compter sur sa conquête et sa patience.

A la pause, le score n'était que de 10 à 3 en faveur de Lyonnais qui pensaient faire face à une opposition d'Aurillac moins rude. A la fin du match, le tableau d'affichage était sans appel avec un 38-3 pour le leader incontestable du championnat. La conquête des Rhône-Alpins aura été plus forte que leurs maladresses. Et les cinq essais inscrits et la botte impeccable de Potgieter permettent aux joueurs du LOU de glaner un nouveau bonus offensif.

Avec 22 points d'avance au classement sur Bayonne avant la suite des rencontres de cette 20e journée, le duo d'entraîneurs de Lyon, Mignoni et Bruno, doit bien trouver des sources de travail et de correction pour garder leur effectif en éveil afin qu'il ne croit pas que le Top 14 est déjà validé. Sans nul doute, le visionnage vidéo du premier acte de ce match sera une bonne source de travail. La conquête en mêlée et dans les airs dominait mais pas sur les actions décisives. La possession de balle était pour les Gones mais ces derniers tombaient un nombre incalculable de munitions. Bref, face à une équipe d'Aurillac qui pensait déjà à son prochain match contre Bayonne, la mi-temps était signalée sur un 10-3 (un seul essai de filou par Durand).

Julien Bonnaire (Lyon) - 25 février 2016
Julien Bonnaire (Lyon) - 25 février 2016 - Icon Sport

La jeunesse d'Aurillac rend les armes

Heureusement pour les joueurs de la Capitale des Gaules, leurs ballons étaient bien gagnés et conservés dans la deuxième période. Avec davantage de patience et derrière un excellent Potgieter (dans la direction du jeu et face aux barres), les essais s'enchaînaient (doublé de Paea) et la jeune équipe venue du Cantal, solide en défense et au sol précédemment, craquait à force de défendre dans son camp.

La joie de Nicolas Durand (Lyon) face à Aurillac - 25 février 2016
La joie de Nicolas Durand (Lyon) face à Aurillac - 25 février 2016 - Icon Sport

Ce choc en forme d'entraînement pour le Stade aurillacois avant d'affronter Bayonne lors de la prochaine journée est réussi. Lyon, lui, est toujours ce ténor enchaînant les victoires et les bonus offensifs qui jalonnent sa route vers le Top 14.

0 commentaire
Vous lisez :