Icon Sport

Colomiers-Biarritz (20-19) - Colomiers s'est arraché et peut encore rêver d'une place en demie

Colomiers s'est arraché et peut encore rêver d'une place en demie

Mis à jourLe 27/03/2016 à 16:57

Publiéle 27/03/2016 à 16:22

Mis à jourLe 27/03/2016 à 16:57

Publiéle 27/03/2016 à 16:22

Article de Pauline Maingaud

PRO D2 - A l'énergie et plus discipliné, Colomiers a mis fin à la belle série de Biarritz (20-19) et reste en course pour espérer décrocher une place en demie. Le BOPB, lui, y a quasiment fait une croix dessus.

Eurosport Player : Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Colomiers renoue enfin avec la victoire, pour commencer ce nouveau bloc (20-19). Depuis le 5 février, l'USCo n'est plus parvenue à s'imposer. Ce dimanche pascal, elle accueillait Biarritz, forte de ses quatre victoires consécutives en autant de matches. Les Basques ne lui a donc pas facilité la tâche. Les deux équipes ont proposé de superbes relances, d'intéressantes offensives, et de somptueux essais ! A cela s'est ajouté le suspense jusqu'au bout de cette rencontre. A la fin, le BO semble pouvoir faire une croix sur les phases finales, alors que Colomiers n'est plus qu'à trois points du Top 5 : la tendance s'est inversée à l'issue de cette 23e journée de Pro D2 !

Les Columérins n’espéraient rien de plus qu’une victoire, pour s’offrir le droit de croire aux barrages de fin de saison. Alors, à l’issue de la rencontre, Bézian ne pouvait qu’être satisfait : "Ce qui compte aujourd’hui, c’est la victoire", déclarait-il à nos confrères d’Eurosport. Et en plus du résultat favorable, l’USCo pouvait être convaincue par la manière. Biarritz et Colomiers avaient choisi de jouer leur va-tout cet après-midi. Le premier essai de ce match (18e), celui d’Hamdaoui, était un exemple : le joueur relancait, raffûtait Maurino, s’offrait un cadrage-débordement sur Lafage pour conclure une action de 60 mètres. L’essai de Colomiers, quelques minutes plus tard (34e), montrait un autre amour du jeu : des passes s’enchaînaient parfaitement, une action en première intention comme il est rare d’en voir dans le rugby professionnel. Voretamaya concluait. Saout, Hamdaoui, Voretamaya, ou Macovei proposaient de belles offensives, chacun à sa manière, mais aucun essai n’était inscrit en seconde période. Le reste du match se résumait donc à la forme des buteurs : Lafage finissait sur un 4/7, Lucu sur un 5/6. Hilsenbeck prenait donc le relais pour Colomiers.

5 cartons jaunes

Mais cette opposition entre Colomiers et Biarritz se résumait aussi par l’indiscipline. "On a fait quelques fautes bêtes", se désolait Hamdaoui. Et les Basques offraient peut-être la victoire aux hommes de Goutta. M.Minéry distribuait 5 cartons jaunes, dont trois pour le BO. A la 68e, Placines laissait ses partenaires gérer une fin de match tendue pendant 10 minutes, à 14 contre 15. Colomiers avait malgré tout peiné, mais géré son affaire.

Le BO peut nourrir quelques regrets, mais en face Colomiers veut s’accorder la chance de croire encore au Top 14. "Si on gagnait ce match, on pouvait prétendre aux phases finales", analysait l’arrière basque. Ce dimanche, Biarritz montre qu’il n’était plus question de maintien, mais qu’elle a débuté sa saison trop tard.

0 commentaire
Vous lisez :