Icon Sport

21e journée PRO D2 - Battre les gros à domicile, c'est bien une spécialité d'Aurillac (23-10)

Battre les gros à domicile, c'est bien une spécialité d'Aurillac

Le 06/03/2016 à 20:08

PRO D2 - En clôture de la 21e journée, les Aurillacois ont enchaîné leur vingtième succès de rang à domicile, s'offrant les Bayonnais, deuxièmes (23-10).

Aurillac fait encore tomber un favori à la montée en Top 14 dans son antre (23-10) ! Jean-Alric reste imprenable, et le SACA y enchaîne une vingtième victoire d’affilée. Malgré le froid, et quelques flocons, les deux équipes ont envoyé du jeu. Bayonne a été longtemps bousculé en mêlée fermée, et Aurillac a su concrétiser ses temps forts, et souvent empêcher ses adversaires de marquer en volant efficacement la balle dans les rucks. Un beau match de rugby qui permet aux Cantaliens de retrouver le Top 5.

Une première période à peu de points, mais avec une intensité impressionnante : Aurillac et Bayonne choisissaient de se découvrir lors de cette rencontre de phase finale avant l’heure. Vingt-cinq minutes de jeu intense, mais seuls les Cantaliens trouvaient le chemin de l’en-but. McPhee, très en jambes ce dimanche après-midi, offrait un superbe ballon d’essai à son deuxième ligne géorgien, Datunashvili (21e). Les Aurillacois se mettaient peu à la faute lors de ce match. Dommage pour l’Aviron. Encore que son buteur, Du Plessis, n’était pas précis lors de cette rencontre : il finissait par un 0 pointé au pied !

Bayonne sans solution

Que pouvait faire le deuxième de ce championnat face à des Aurillacois dominateurs en mêlée, dans les rucks, impeccables au pied ? Pas grand-chose, malgré ses relances nombreuses. A l’exception de cette belle avancée de Bustos Moyano au retour de la pause, qui permettait à Peikrishvili de marquer son premier essai depuis le 30 octobre 2010 (45e). Seulement, McPhee répliquait aussitôt, et Luatua concluait (48e).

Bayonne luttait, mais sans cesse, les Auvergnats venaient récupérer les ballons dans les rucks. Pendant quelques minutes, à la 70e, les Basques ont cru pouvoir au moins glaner le bonus défensif… L’essai de Fuster redonnait de l’espoir (77e), mais il manquait encore 5 points. A l’offensive dans leurs 22 mètres, les Ciel et Blanc ne trouvaient pas la solution. Pire, ils offraient trois nouveaux points à Petitjean et ses coéquipiers.

Malgré cette défaite, les Bayonnais restent 2e de ce Prod2, à 8 points du troisième. Aurillac se montre, lui, de plus en plus pressante vis-à-vis de ce même troisième, Béziers. Seul 1 point les sépare d’une place de demi-finaliste à domicile à l’issue de cette 21e journée.

0
0