Pro D2

Teddy Iribaren (TPR): "Terminer dans les cinq premiers"

Tarbes a échoué à deux petits points d’une place qualificative en demi-finale de Pro D2 l’an dernier, de quoi faire grandir l’ambition des Bigourdans. Teddy Iribaren, jeune demi de mêlée du TPR, espère bien bouleverser la hiérarchie au cours de la prochaine saison.

 
Iribaren: "Disputer une demi-finale avec Tarbes" - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

Parti du Stade Toulousain, vous avez réussi à vous imposer comme un joueur essentiel du dispositif bigourdan. Pouvez-vous revenir sur ces deux premières années à Tarbes ?

Teddy IRIBAREN: Je suis parti de Toulouse car j’avais envie de voir ailleurs et que de toute manière, j’étais complètement barré au Stade. Je peux désormais dire que je ne regrette pas du tout ce choix, je suis vraiment très content de jouer pour le TPR. Ma première année a été un peu compliquée, je me suis blessé lors du premier match puis j’ai rejoué lors de la troisième journée et là, je me suis cassé la cheville… J’ai été absent pendant cinq mois et finalement la saison s’est bien terminée puisque j’ai pu avoir du temps de jeu. L’an dernier, nous avons changé d’entraîneur, ce qui provoque logiquement de nombreuses modifications. Comme nous sommes un club qui n’a pas un gros effectif, nous sommes obligés de faire tourner. Au début de la saison nous faisions deux matchs chacun avec Ludovic Labarthe mais il s’est blessé en fin de saison, j’ai donc eu encore plus de temps de jeu. Physiquement, cela a été assez dur pour moi…

Quelles sont, pour vous, les différences avec le Top 14 ?

T.I: En ce qui concerne le championnat, la différence majeure par rapport au Top 14 est la vitesse de jeu, cela va moins vite. Mais le Pro D2 est plus accès sur le combat, c’est beaucoup plus la "guerre"!

Après avoir terminé sixième de Pro D2 l’an passé, quels sont les objectifs de Tarbes cette année ?

T.I: Nous voulons forcément faire mieux ! Et cela signifie se qualifier pour les phases finales, terminer dans les cinq premiers pour disputer, au moins, une demi-finale. Après nous ne pouvons pas encore savoir si nous allons y arriver… Sinon, je n’ai pas vraiment d’objectifs personnels car si l’équipe va bien, ce sera pareil pour moi !

Fabien Fortassin est parti, Nicolas Laharrague arrive, en tant que demi de mêlée vous allez devoir trouver de nouveau automatismes avec l’ouvreur…

T.I : J’avais de très bonnes relations avec Fabien (Fortassin N.D.L.R) et forcément j’ai eu un peu d’appréhension au moment où il est parti et que Nicolas (Laharrague N.D.L.R) est arrivé. Mais nous nous entendons très bien, les automatismes se mettent rapidement en place. C’est un joueur qui aime attaquer la ligne, ce qui correspond à mon style de jeu.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |