Pro D2

Pro D2, CSBJ, Michel Denêtre: "Montrer que je ne suis pas mort !"

Après une fin d’aventure difficile à Bordeaux, Michel Denêtre a décidé de se relancer du côté de Bourgoin. Le centre berjallien fait le point sur sa situation, mais également sur les échéances à venir.

 
Denêtre: "Montrer que je ne suis pas mort !" - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

Vivez-vous cette arrivée à Bourgoin comme une résurrection ?

Michel DENETRE: On peut le dire. C’est un bonheur de pouvoir rejouer, de retrouver du plaisir. Pour ce qui est du groupe, il y a une bonne ambiance, cela a favorisé mon intégration. Nous avons un bon effectif avec une bel état d’esprit. C’est ce qui nous permettra d’avancer.

Quels sont vos objectifs personnels cette saison ?

M.D.: D’abord, retrouver du temps de jeu, mais également mon meilleur niveau. Je souhaite apporter mon maximum à l’équipe, ce qui est sûr, c’est que je donnerai le meilleur de moi-même. Après des saisons difficiles, je veux montrer que je ne suis pas mort !

Est-ce toujours particulier de jouer pour Bourgoin ?

M.D.: Oui, ce club est unique. Pierre-Rajon, le stade, est un chaudron. Le public nous pousse tout le temps. Il y a un véritable engouement ici. Si nos résultats suivent, cette ferveur ne peut que prendre de l’ampleur. C’est un plaisir d’évoluer sous ces couleurs.

Après deux défaites à l’extérieur, vous avez décroché un match nul (25-25) à Dax. Qu’est-ce qui vous manque encore ?

M.D.: Ce qui est sûr, c’est que l’on progresse. Nous ramenons le point de bonus défensif de Colomiers, cela ne se joue pas à grand chose. Même si à Agen nous avons pris une belle déculottée, l’état d’esprit est resté le bon. Ce week-end encore, contre Dax, il nous manque un rien. On rate un drop dans les dernières minutes. Sur la deuxième période, nous avons été trop indisciplinés, c’est ce qu’il faut régler.

Sentez-vous l’équipe monter en intensité ?

M.D.: Oui. C’était un choix très clair. Le staff avait décidé de ne programmer que très peu de matches amicaux. La saison et longue et il ne faudra pas manquer de fraîcheur. Alors forcément, au début, c’est un peu plus long pour mettre notre jeu en place. Mais les choses commencent à bien se goupiller. On trouve nos marques.

Justement, le groupe est-il capable d’accrocher le premier wagon ?

M.D.: La saison est longue et notre seul objectif reste le maintien. Pour l’acquérir le plus vite possible, il faut prendre des points un peu partout. Pour l’instant, nous y arrivons bien mais tout peu basculer très vite en Pro D2. Nous devrons nous battre jusqu’au bout.

Comment abordez-vous le match face à La Rochelle qui est sur une série de cinq victoires consécutives ?

M.D.: On sait que ça va être dur. C’est une grosse écurie de notre championnat, avec des internationaux. Ils sont candidats à la montée. Nous allons nous battre avec nos armes, en mettant beaucoup d’agressivité. Comme d’habitude, il faudra avant tout assurer les bases du rugby, à savoir la conquête et le combat.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |