Pro D2 -  - Carcassonne

Pro D2, Carcassonne - Christian Gajan: "Dans le rugby, David Copperfield n’existe pas"

Même s'il a remporté avec Carcassonne son premier match depuis sa prise de fonctions, le manager de l'USC, Christian Gajan, ne veut pas céder à l'euphorie.

 
Gajan: "Dans le rugby, David Copperfield n’existe pas" - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

Après la victoire de ce week-end contre Colomiers (19-12), le groupe a-t-il retrouvé un peu plus de sérénité à l’entraînement ?

Christian GAJAN: Il faut quand même relativiser, c’est une victoire à domicile. Effectivement, ça fait un peu de bien au club pour le sportif et pour les dirigeants. Pour l’instant, ça reste malgré tout insuffisant. C’est juste un rebond qui doit nous permettre de travailler dans de meilleures conditions. La sérénité viendra après plusieurs performances et non une seule.

C’est également votre première victoire avec l’USC cette saison…

C.G.: Effectivement, cela commençait à être un peu pesant pour moi. Malgré tout, on a réussi à ne pas se désunir surtout après la défaite face à Auch où on a presque touché le fond. Après, on a eu quinze jours complets pour travailler ensemble et pour essayer de se remettre dans le droit chemin avec l’ensemble du staff et les joueurs. Avant le match contre Colomiers, j’ai vraiment senti qu’il y avait quelques signes encourageants.

Fallait-il juste un peu de temps pour que le "système Gajan" se mette en place ?

C.G.: Non, il n’y a pas "d’effet Gajan". Si je suis venu à Carcassonne, c’est qu’il y avait peut-être un besoin d’expérience et il a fallu un peu de temps pour prendre la mesure de tout cela mais il n’y a pas du tout "d’effet Gajan". Les gens avaient simplement besoin d’être redynamisés et repositionnés. On avait simplement besoin de recréer une alchimie pour évoluer dans le bon sens. Dans le rugby, David Copperfield n’existe pas.

Comment avez-vous senti vos joueurs cette semaine ?

C.G.: Ils étaient forcément contents après cette victoire mais on s’est très vite remis au travail. On essaye avant tout de récupérer nos forces vives pour retrouver un effectif complet. Cette victoire a fait du bien à tout le monde.

La victoire contre Colomiers peut-elle libérer les joueurs de Carcassonne pour la suite du championnat  ?

C.G.: Je ne sais pas. On le dira dans trois ou quatre matchs. Pour nous, le plus important est avant tout d’être performant sur le terrain. Si on peut multiplier les performances, on pourra dire que cette victoire face à Colomiers a été libératrice mais pour l’instant, tout reste encore fragile. Il ne faut surtout pas s’enflammer.

Et maintenant, il va falloir confirmer sur le terrain d’Aurillac…

C.G.: Exactement. Cette fois, on est dans une situation un peu différente avec un match à l’extérieur contre une équipe un peu en souffrance en ce moment qui a besoin de redorer son blason à domicile. Outre le climat, on sait très bien que ce sera très compliqué face à Aurillac. Il va falloir s’accrocher.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |