Pro D2 -  - Albi

Julien Raynaud (Albi): "Il y a eu une prise de conscience collective sur notre situation actuelle"

Capitaine du SCA, Julien Raynaud revient sur le match nul obtenu à Colomiers. Le capitaine albigeois évoque également les raisons de ce bon résultat. Extraits…

 
Raynaud: "Il y a eu une prise de conscience collective sur notre situation actuelle" - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

Quel est votre sentiment après ce match nul (6-6) sur la pelouse de Colomiers ?

Julien RAYNAUD: Au final, on est un peu mitigé par rapport à l’engagement que nous avons mis. Sur ce match, on s’est retrouvé au niveau de l’engagement. C’est ce qui nous avait manqué lors de notre défaite contre Tarbes. On sait également qu’avec plus de réussite, Colomiers aurait très bien pu l’emporter donc on est content de récupérer deux points chez un prétendant à la qualification mais on sait aussi qu’il nous reste encore beaucoup de travail pour assurer notre maintien.

Sur ce match, Albi a fait preuve de beaucoup de solidarité. Est-ce un point positif ?

J.R: C’est vrai mais il ne faut surtout pas se mentir. On a connu des semaines compliquées auparavant. La semaine dernière à été particulière pour le groupe. Cela a été une semaine "déclic" pour l’ensemble du groupe. J’ai tenu à ce que nous nous retrouvions tous ensemble durant la semaine pour nous resserrer. On a beaucoup parlé et on s’est tous donné une ligne de conduite à tenir. Il y a eu une vraie prise de conscience collective sur notre situation actuelle. On a la volonté de se relever tous ensemble pour maintenir le club en Pro D2. Cette prise de conscience est importante pour nous parce qu’elle s’est ressentie sur le terrain contre Colomiers notamment au niveau de l’engagement et de la solidarité. C’est une très bonne chose pour la suite.

Mais n’y a-t-il eu pas trop d’engagement justement avec les trois cartons jaunes concédés ?

J.R: C’est toujours difficile de trouver le juste milieu. À la limite, je préfère qu’il y ait un peu trop d’engagement que pas assez. On a été trop défaillant dans ce secteur depuis le début de la saison. Il faut régler le curseur un peu à la baisse pour le prochain match pour éviter les fautes inutiles surtout si veut gagner les matchs.

  On avait besoin de se retrouver tous ensemble 

Cette prise de conscience est-elle due à la mauvaise passe actuelle du SCA ?

J.R: Mentalement, le groupe n’était pas très bien et en plus, il y a eu les problèmes financiers du club. Cela a fait beaucoup pour le groupe qui est jeune. On avait besoin de se retrouver tous ensemble pour se parler. Tout le monde a été au bout de ses idées pour que nous puissions repartir à plat. On sait tout le travail qu’on doit faire pour nous maintenir. Ça va être très dur et ça va certainement se jouer sur des détails mais on va y aller tous ensemble. Cette discussion nous a donné de l’énergie et de la motivation pour les matchs à venir.

Comment expliquez-vous le double visage du SCA avec beaucoup de fébrilité lors des matchs à domicile et plus de maîtrise lors des matchs à l’extérieur ?

J.R: C’est vrai que c’est un peu la problématique de la saison. C’est assez incroyable de faire des bons matchs à l’extérieur avec des points intéressants et de passer totalement au travers à domicile. On sent qu’il y a quelque chose de pesant à domicile. Il faut qu’on arrive à le faire sortir pour que nous puissions nous exprimer. À domicile, on manque de sérénité et on s’affole. Au final, ça nous coûte très cher avec des énormes passages à vide. À l’heure actuelle, il nous manque encore un match référence devant notre public pour nous libérer.

Pensez-vous que le match contre Aurillac arrive au bon moment ?

J.R: Complètement. De toute manière, on sait qu’il ne faut plus passer au travers à la maison. Si on veut se maintenir, il faudra au minimum accrocher cinq victoires et on reçoit cinq fois… Le match contre Aurillac va être crucial pour la suite de la saison. C’est à nous de réaliser une grosse performance et valider tout ça avec une belle victoire.

Après Aurillac, Albi va recevoir Bourg-en-Bresse, un autre prétendant au maintien. Avez-vous déjà commencé à penser à cette rencontre ?

J.R: On savait qu’avec notre calendrier, on avait notre destin entre nos mains. Malgré tout, le plus important pour nous est de continuer à grandir. Il faut gagner en sérénité et en maîtrise lors de nos matchs à domicile tout en conservant notre engagement et notre agressivité lors de nos matchs à l’extérieur. Réussir ce mélange des deux est vital pour la survie du club.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |