Sebastien CHABAL - Lyon-Bourgoin - octobre 2013 - Icon Sport
 
Pro D2

25e journée Pro D2 - Bourgoin s'offre le derby et le prestige

Bourgoin s'offre le derby et le prestige

Par Anne-Sophie Bernadi
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/03/2014 à 19:45 -
Par Anne-Sophie Bernadi - Le 29/03/2014 à 19:45
Au terme d'un derby spectaculaire (9 essais), Bourgoin s'est offert le scalp du leader lyonnais sur la sirène. Exploit retentissant du CSBJ !
 

La rencontre s’annonçait débridée, entre deux des meilleures attaques du moment en Pro D2. Elle le fut ! Au terme d’une remontée fantastique, c’est Bourgoin qui a réussi à s’imposer d’une très courte tête dans le derby rhodanien (34-33). Et cela, grâce à une pénalité de l’ouvreur Gondrand à la dernière minute ! Auteurs d’une excellente entame, les Lyonnais ont craqué en deuxième période face à des Berjalliens revenus de nulle part (10-26 à la pause). Les joueurs du Lou, ainsi, ne réussissent par à remporter une huitième victoire consécutive dans un match où neuf essais ont été inscrits. Ils restent néanmoins largement en tête du Pro D2.

Dans son excellente dynamique de fin de saison, Lyon avait pourtant réalisé la meilleure entame possible. Les hommes d'Olivier Azam profitèrent d’un doublé de Ratuvou, et d’un autre de Lynn pour mener largement à la pause (10-26). Plus inspirés, plus rapides, plus précis, plus disciplinés, plus réalistes, les joueurs du Lou commencèrent par surclasser leurs adversaires, qui présentaient pourtant de bonnes intentions mais les gâchaient par de nombreuses fautes. La huitième victoire lyonnaise consécutive semblait alors se dessiner facilement, malgré un drop de Gondrand, et un essai de Levast, venus néanmoins récompenser les intentions berjalliennes.

La dynamique berjallienne en deuxième mi-temps

Basés sur une mêlée dominatrice, les Ciel et Grenat reprirent finalement la possession progressivement au cours de la deuxième période. Chaque équipe se rendant alors coup pour coup. L’un cherchant un point de bonus offensif, l’autre, n’ayant rien à perdre et voulant croire à tout prix en ses chances. C’est d’abord l’arrière Moinot, sur de nombreux bons coups ce samedi, qui marqua les premiers points de la seconde période, pour le CSBJ (17-26, 48e). Avant la réponse du centre du Lou Sukanaveita (17-33, 52e), à laquelle s’ajouta celle de l’ailier berjallien Bouet, sur un petit bijou de passe au pied de son ouvreur (24-33, 63e).

A neuf points de leurs adversaires, la dynamique avec eux, les Berjalliens se lancèrent dans toujours plus de jeu - à l'image d'un excellent triangle d'attaque -, toujours plus rapides, en alternant parfaitement. En accentuant leur domination en mêlée, ils obtinrent alors une importante pénalité, à huit minutes du terme. Et décidèrent de choisir la touche, preuve de leur ambition face au leader promis au Top 14. C’est finalement par Levast, auteur d’un doublé ce samedi pour son dernier match "officiel" à Pierre-Rajon, tout en puissance, qu’ils se rapprochèrent un peu plus de leurs adversaires (31-33, 75e). Avant cette dernière pénalité, donc, à la suite d’une dernière action stérile des Lyonnais, dépassés et démobilisés en fin de match. Inimaginable à la pause, la victoire de ces Berjalliens, avec tant de cœur, ne souffre finalement d’aucune contestation. 

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×