Pro D2

1e journée Pro D2: Stade montois-La Rochelle (31-28): Mont-de-Marsan soigne sa première

Mont-de-Marsan31 - 28Atlantique Stade Rochelais

Pour son retour en Pro D2, le Stade montois a remporté son duel avec la Rochelle, au terme d'une rencontre plaisante (31-28). Bonus défensif pour les Rochelais.

 
Mont-de-Marsan soigne sa première - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

Dans une partie où le suspense est resté entier jusqu'à deux minutes après la sirène, Mont-de-Marsan a finalement réussi son retour en Pro D2 en disposant de La Rochelle (31-28). Les Landais ont mieux terminé physiquement une rencontre que les Maritimes ont pourtant plutôt dominée. Les coéquipiers de Fabien Fortassin -qui a manqué l'égalisation sur une pénalité lointaine - s'emparent tout de même du bonus défensif et lancent un message à la concurrence: le Stade rochelais sera dur à battre.  

L'antre de Guy Boniface aura été tenue en haleine jusqu'à la 82e minute ! Mais les supporters montois ont bel et bien pu célébrer la victoire tant attendue pour le retour des Landais en Pro D2, après une saison aux allures de cauchemar l'an passé en Top 14. Le soulagement n'a par contre pu rejoindre les rangs montois qu'après ce premier échec de Fabien Fortassin, de 50 mètres en position délicate. Car tout au long de la partie, l'ancien Tarbais ne tremblait jamais pour répondre à son vis-à-vis, Pierre-Alexandre Dut, en très grande forme lui aussi. Ainsi, le chassé-croisé s'installait très tôt entre les deux buteurs, très fiables. C'est en fait juste avant et juste après la pause que le match s'emballait, avec à chaque fois un temps fort rochelais. Peu après la demi-heure de jeu, les Maritimes dominaient de la tête et des épaules la possession du ballon mais, sur un contre négocié au pied par Arrayet, Durquet profitait de la maladresse de Canale pour inscrire le premier essai de la rencontre, contre le cours de jeu (35e). Le score prenait donc enfin de l'ampleur pour des Landais dominés mais opportunistes (20-9).

Les regrets rochelais malgré Goujon

A l'image de la première période, les Rochelais revenaient sur le terrain pleins d'intentions lors du second acte. Plus précis dans la finition cette fois-ci, ils recollaient au tableau d'affichage grâce à Goujon, meilleur joueur de l'après-midi. L'ancien pensionnaire de l'ASMCA et des sélections de jeunes, transféré définitivement cet été après un prêt d'un an, n'a eu de cesse d'avancer balle en main. Sa réalisation à la 42e minute redonnait ainsi espoir aux siens (20-19). Surtout, le Stade rochelais concrétisait enfin un temps fort. Avec Fortassin en chef d'orchestre et les jambes de Cestaro ou Cler, la ligne de trois-quarts maritime a fait forte impression une heure durant.

Pas suffisant tout de même pour venir à bout de Mont-de-Marsan sur sa pelouse. Car les Montois pouvaient eux aussi compter sur leur nouvel ouvreur, venu d'Auch. Sur un ballon de relance, Dut raffutait puis fixait le dernier défenseur pour envoyer le très remuant Vunisa à l'essai (54e). Avant de claquer un drop important à quelques minutes du coup de sifflet final (73e). La suite, on la connaît avec le premier échec de Fortassin (8/9 au pied) qui coûte donc les deux points du match nul aux Maritimes. Mais leur potentiel offensif, entrevu surtout en première période, pourrait faire mal avec quelques réglages.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |