Urios - Oyonnax - 25 novembre 2012 - Icon Sport
 
Pro D2

Urios prolonge l’aventure avec Oyonnax

Urios prolonge l’aventure avec Oyonnax

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/12/2012 à 18:21 -
Par Rugbyrama - Le 14/12/2012 à 18:21
Arrivé en 2007 dans l’Ain, l’entraîneur Christophe Urios a prolongé son contrat avec l’US Oyonnax pour deux saisons supplémentaires, comme l’a fait savoir le club lors d’une conférence de presse donnée ce vendredi matin. Un signe fort, qui montre toute l’ambition du club du Haut-Bugey.
 

L’idylle qui unit Christophe Urios au club d’Oyonnax va donc se prolonger. Pour deux ans, tout au moins. Ce vendredi, en début d’après-midi, le président du club, Hervé David, a fait savoir que l’entraîneur emblématique de l’USO, qui vit actuellement sa cinquième saison aux commandes de l’équipe première, va le rester pour les deux saisons à venir. La nouvelle (forcément bonne, compte tenu des résultats actuels du clubs, leader incontesté du Pro D2 avec quatorze points d’avance sur Pau, qu’il reçoit samedi) a été annoncée aux joueurs en fin de matinée, juste avant l’heure du repas. Et elle ne se limite pas à une simple prolongation: Christophe Urios va voir ses prérogatives élargies. Il devient ainsi manager général, et va siéger, à compter de la saison prochaine, au comité directeur du club, lui donnant ainsi un vrai pouvoir sur la politique sportive du club: "Je ne vais pas changer, mais je sais ce qu’il faut changer dans ce club pour qu’il aille encore plus loin", a déclaré Urios. Le staff, en revanche, demeurera inchangé.

Des objectifs revus à la hausse

Le président Hervé David en a profité pour évoquer les ambitions du clubs du Haut-Bugey, et confirmer ce que ses résultats laissaient entendre: celles-ci sont clairement à la hausse. En début de saison, Oyonnax se bornait à parler de maintien, et se refusait, jusqu’alors, à évoquer mieux que la qualification pour les phases finales. Désormais, l’objectif est clair: le Top 14, rien d’autre. Avec quatorze points d’avance sur le second alors qu’il n’est que le cinquième budget du Pro D2 (5,5 millions d’euros), Oyonnax est passé maître dans l’art de l’optimisation. Devant lui, quatre formations possèdent des budgets supérieurs à 10 millions d’euros. Un constat qui fait penser à Hervé David que son équipe pourrait tout à fait survivre en Top 14 avec un budget qui dépasserait les 9 millions d’euros, budget qu’il compte réunir en cas de montée. De nouveaux partenaires se sont d’ailleurs récemment engagés. Bref, les dirigeants oyonnaxiens préparent l’avenir. Et Christophe Urios connait mieux que personne ce club, qu’il a replacé au devant de la scène.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×