Pro D2

Broncan: "Je veux une équipe de Tarbes dure comme les montagnes"

Débarqué à Tarbes durant l'intersaison, l'entraîneur Pierre-Henry Broncan nourrit des ambitions. Et veut surtout voir une équipe combative.

 
Une "équipe dure" à Tarbes - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

Jeudi, à Argelès, aura lieu le premier match amical de Tarbes, face à la Rochelle. L'occasion pour Pierre Henry Brocan et Nicolas Nadau d'étrenner leur nouveau statut de co-entraineurs du TPR. Le duo a remplacé au pied levé Philippe Bérot, qui a rejoint le staff de l'Italie. Lors des entretiens individuels de pré-saison, certains cadres ont regretté l'absence de "vie de groupe". Alors la première tâche de Broncan et Nadau a été de créer un état d'esprit. Lors du premier mois, la préparation a été axée sur le physique mais aussi cette fameuse cohésion. Première résolution: les joueurs ont eu pour obligation de prendre leurs petits déjeuners en commun avant chaque entrainement. De plus, un week-end dans un refuge en montagne a été organisé. Mieux, avant leur semaine de congés, les joueurs ont préparé un repas pour eux, leurs femmes, mais aussi le staff, le conseil de surveillance et les bénévoles. A la veille de leur premier match amical, les Tarbais entament la deuxième phase de leur préparation plus axée sur le rugby.

Broncan: "Niveau rugby, ça prendra du temps"

Sur l'élaboration du projet de jeu, Pierre-Henry Broncan a déjà son idée en tête. "Je veux qu'on ait une équipe dure comme les montagnes, qu'on soit vraiment difficiles à bouger", a déclaré le technicien à la Dépêche du Midi. Sur ce point, le staff bigourdan sera intransigeant: il veut une équipe combative, animée d'un état d'esprit irréprochable. Reste maintenant à travailler d'un point de vue tactique: "C'est tout un projet à assimiler. On essaie d'utiliser tous les moyens pour faciliter l'apprentissage. On a diffusé les lancements de jeu sur papier et sur vidéo. Lundi, après une semaine de repos, on a vu que les gars étaient revenus en connaissant toutes les combinaisons."

En parallèle, Broncan ne se fait pas d'illusion sur le contenu que ses joueurs pourront démontrer. "Niveau rugby, on essaiera de faire le maximum, mais ça prendra du temps. Contrairement à l'état d'esprit. Je serais satisfait si les gars combattent pendant 30 matchs. Pour ça, on a besoin de rigueur et de convivialité", explique le technicien. Point positif, il dispose de 43 joueurs en pleine possession de leurs moyens, sans aucun blessé majeur à signaler. Une bonne chose à l'aube de la saison difficile qui les attend. Rappelons que Tarbes attaquera sa saison par un déplacement périlleux du côté de Lyon, qui fait déjà office d'épouvantail du Pro D2 avant même que le championnat ait commencé.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |