Boukerou - Toulouse - Aout 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Russlan Boukerou (FC Auch Gers): "Le Top 14 est très dur"

Boukerou: "Je ne progressais plus à Toulouse"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 17/07/2013 à 09:48 -
Par Midi Olympique - Le 17/07/2013 à 09:48
En manque de temps de jeu au sein de son club formateur, le Stade toulousain, le deuxième ligne Russlan Boukerou a décidé de rejoindre Auch, en Pro D2, pour donner un nouvel élan à sa carrière.

Après avoir passé plusieurs années au Stade toulousain, pourquoi avez-vous choisi de partir à Auch?

Russlan BOUKEROU: Pour bénéficier de plus de temps de jeu, tout simplement. Il me restait un an de contrat à Toulouse mais sans jouer, je ne progressais plus. Et l’arrivée de joueurs comme Iosefa Tekori, en deuxième ligne, n’allait pas être à mon avantage. C’était le moment de partir. En ce qui concerne le club, j’ai choisi Auch car je souhaitais rester dans la région toulousaine et je pense que ce club est une bonne école, réputé pour son jeu d’avants. Le discours des dirigeants a fini de me convaincre de tenter cette aventure.

Vous n’avez jamais évolué en Pro D2, quel regard portez-vous sur ce championnat?

R.B: C’est peut être moins rapide que le Top 14 mais sûrement plus rugueux et âpre. Dans le jeu devant, je pense que ce sera au moins aussi dur. Le Pro D2 est devenu un passage presque obligatoire pour les jeunes avants en recherche de temps de jeu. Le Top 14 est très dur, il n’y a que peu de jeunes qui parviennent à tirer leur épingle du jeu dans ce championnat.

Quels sont vos objectifs pour cette saison?

R.B: Nous allons déjà essayer de créer une dynamique de groupe, compte tenu des nombreuses recrues qui sont arrivées. Le club n’a pas encore évoqué les objectifs de la saison mais je pense que nous avons le potentiel de viser mieux que le maintien. Personnellement, je vais m’investir pour obtenir le plus de temps de jeu possible afin de gagner en maturité physique et mentale. Il va falloir travailler car ce n’est pas dit que je joue tous les week-ends.

Comment se déroule la préparation d’avant-saison? Quelles sont les différences avec le Stade toulousain?

R.B: Depuis le début, nous faisons du physique tous les jours mais aussi beaucoup de jeu avec ballon pour que les nouveaux, comme moi, puissent s’adapter et comprendre les schémas de jeu. La grosse différence avec Toulouse c’est que nous avons l’effectif au complet d’entrée. Au Stade, les internationaux arrivent plus tard. C’est donc un plus collectivement mais en même temps, une équipe comme Toulouse a moins de recrues chaque année.

Vous allez jouer contre Pau lors de la première journée, une équipe qui vise la montée. Que pensez-vous de ce premier match?

R.B: C’est une grosse équipe d’entrée! Ils seront forcément favoris mais nous irons à Pau avec l’intention de faire un résultat. Nous jouons contre eux en match amical en août, ce sera l’occasion de voir où nous en sommes.