Pro D2

Regis Lespinas (Lyon): "Il va falloir cravacher"

Forcément frustré par l'épilogue du match à Oyonnax (défaite 20-23) et par le carton jaune infligé à Volschenk, le pilier de l'USO, qui a entraîné la mise en place des mêlées simulées, Régis Lespinas, le trois-quarts polyvalent de Lyon, veut plutôt retenir la deuxième mi-temps prometteuse de son équipe et croire en une qualification pour les phases finales.

 
Lespinas: "Il va falloir cravacher" - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

Que vous inspire cette fin de match à Oyonnax ?

Régis LESPINAS: Bien sûr, nous nourrissons encore des regrets de ne pas avoir pu remporter cette rencontre, surtout compte tenu de l’investissement que nous avons mis sur la seconde mi-temps et les dernières minutes. À l’arrivée, on échoue à seulement trois points, c’est dur mais il faut l’accepter et se focaliser sur les matchs qu’il nous reste.

Qu’avez-vous pensé de la décision de l’arbitre, Monsieur Trainini, d’infliger un carton jaune au pilier d’Oyonnax Volschenk sur la dernière mêlée ?

R.L: C’est certain que s'il ne donne pas ce carton jaune, les mêlées n’auraient pas été simulées et on aurait pu poursuivre notre domination dans ce secteur pour éventuellement aller chercher un essai de pénalité. Mais bon, c’est comme ça, l’arbitre prend des décisions, et nous, joueurs, n’avons pas à les commenter, que l’on soit d’accord ou pas.

Votre seconde mi-temps est quand même porteuse d’espoirs pour la suite du championnat...

R.L: Oui, tout à fait. Nous sommes parvenus à mettre pas mal de volume et à enchaîner les temps de jeu. On a réussi à marquer trois essais et à bousculer le leader Oyonnax sur son terrain, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Après, on doit être capable de mettre cette intensité durant un match entier, car seulement sur une mi-temps ça ne suffit pas, on l’a vu dimanche.

Ce résultat cumulé à la victoire d’Aurillac vous complique-t-il la tâche en vue d’une qualification en phases finales d’accession ?

R.L: C’est vrai qu’on a vécu une situation assez rare où on pouvait passer du seul point de bonus défensif à une victoire bonifiée si on parvenait à marquer sur la fin. On aurait alors été seul cinquième et cela nous aurait mis dans une excellente position pour la fin de saison. Là, nous sommes à trois points d’Aurillac et il va falloir cravacher sur les quatre derniers matchs. C’est rageant mais c’est comme ça.

Comment abordez-vous la réception de Massy, qui est également le spécialiste des fins de matchs ?

R.L: C’est une équipe qui, malgré son classement, joue bien, et qui est très bien organisée. J’ai vu son match face à La Rochelle et même mené, Massy a gardé toute son envie pour marquer trois essais et priver les Rochelais du bonus. On a un besoin impératif de gagner ce match, donc il va falloir se mettre à l’abri le plus tôt possible afin d’éviter que nos adversaires ne reviennent sur la fin.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |