Julien Jacquot - pau - 18 septembre 2011 - Icon Sport
 
Pro D2

Pro D2, Pau-La Rochelle: La Section paloise veut relancer la machine

Pau veut relancer la machine

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/04/2013 à 11:24 -
Par Midi Olympique - Le 11/04/2013 à 11:24
Après deux défaites à l’extérieur, Pau retrouve son terrain dimanche à l’occasion d’un choc du Pro D2 face à la Rochelle. Un rendez-vous important pour les Béarnais s’ils veulent retrouver le tiercé de tête, qu'ils ont quitté en raison d'une inquiétante baisse de régime.
 

Il reste quatre matches à la Section paloise pour s’offrir une demi finale d’accession à domicile. Alors que les Béarnais occupaient le tiercé de tête du championnat depuis le 13 janvier, voilà que deux défaites à Massy puis à Aurillac les ont fait rétrograder, et, à la vue du calendrier qui attend les hommes de David Aucagne et David Rey, nul doute qu’il leur faudra cravacher pour que les phases finales passent par le stade du Hameau. En effet, entre les réceptions de la Rochelle et d’Oyonnax et les déplacements à Aix-en-en Provence et Lyon, aucun point ne sera donné aux Palois. Cependant, pour le pilier de la Section, Julien Jacquot il n’y aura de match facile pour personne: "Pour tous les prétendants aux demies, c’est une fin de saison stressante et excitante, où la qualification est loin d’être assurée, encore moins à la maison. C’est celui qui fera le moins de faux pas qui passera" a jugé le jurassien d’origine sur le site de la LNR. 

La première étape de ce parcours du combattant commence donc ce dimanche contre la Rochelle, dans un duel au parfum printanier de phase finale. Jacquot voit là l’occasion de relancer la machine face à un ténor du Pro D2. Pour lui, la clé du match se situera dans la capacité des siens à tenir le ballon."Si nous n’y parvenons pas, ce sera très compliqué, devant, car ils aiment jouer au ras et y sont très efficaces, mais aussi derrière, car sur les ballons de récupération ils sont très dangereux. Ca se jouera là, et si nous sommes performants dans la conservation, ça sentira bon".

Apprendre des erreurs passées

Inexistants à Massy, les Béarnais se sont ressaisis la semaine suivante, à Aurillac. Et même si la victoire ne fut pas au rendez-vous, Jacquot a estimé que son équipe peut s'appuyer sur cette prestation pour renouer avec la victoire: "Face à Aurillac, il y a eu du mieux, beaucoup de mieux même, mais cela n’a pas suffi. Nous avons fait de très belles choses en première mi-temps, en deuxième tout ce qu’il ne fallait pas et nous l’avons payé cash. Il faut cependant poursuivre dans ce sens". Alors qu’ils avaient échoué aux portes du Top 14 en finale d’accession face à Mont-de-Marsan l’an passé, les Palois aimeraient bien ne pas revivre la même désillusion, et retrouver une élite qu’ils ont quitté voila maintenant sept ans. "On va donner le maximum pour s’offrir quelque chose de très beau à la fin du mois de mai", a prevenu celui qui porta les couleurs d’Oyonnax entre 2005 et 2007. On peut d’ailleurs être certain que Julien Jacquot signerait aujourd’hui des deux mains pour affronter son ancien club l’année prochaine. Cela voudrait alors dire que Pau a réalisé une magnifique fin de saison.

L'intégralité de l'interview à lire ici.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×