Fabien CIBRAY - 20.01.2013 - Lyon OU Brive - Icon Sport
 
Pro D2

Pro D2: Lyon, la course contre la montre

Lyon, la course contre la montre

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 17/04/2013 à 17:00 -
Par Midi Olympique - Le 17/04/2013 à 17:00
Avec seulement une défaite et un nul sur les six derniers matchs, le Lou est lancé dans le sprint final. Mais sera t-il suffisant pour décrocher une place qualificative ? Le duel à distance avec Aurillac et Tarbes s’annonce passionnant.
 

On n’arrête plus Lyon. Depuis son carton contre Aix-en-Provence (50-16, le 3 mars dernier), le Lou a retrouvé tout son appétit, et enchaîne les bons résultats. Aussi, la seule défaite qu’ils ont concédé était contre le leader oyonnaxien, au terme d’une partie dont l’intensité était digne du Top 14. Le Top 14, justement. Les Lyonnais piaffent d’impatience d’y retourner, et ça se voit. Sauf que la mission s’annonce délicate. Coupables d’un indéniable relâchement au mois de décembre dernier, les Lyonnais traînent cette série de cinq matchs sans victoire comme un boulet. Résultat, les voilà au coude à coude avec Aurillac et Tarbes, à trois journées de la fin.

Un constat que partage le troisième ligne Vincent Clément, dans une interview publiée sur le site de la Ligue: "C’est très simple, nous n’avons plus notre destin entre les mains. Aurillac a deux points d’avance sur nous, et s’ils font un sans-faute d’ici la dernière journée, on aura beau faire le maximum, ça ne servira à rien. On peut regretter notre passage à vide, car pendant ce temps-là, nos concurrents continuaient à avancer. Maintenant, il nous reste trois matches à jouer, à nous de poursuivre dans la même voie que ces derniers temps, de prendre le maximum de points, et qui sait? Ce sera très compliqué, mais nous ne lâcherons rien, car temps que le dernier match ne sera pas terminé, il y aura toujours de l’espoir!"

Le guet-apens dacquois

Pour entretenir cet espoir, il faudra donc vaincre à Dax. Seulement voilà, en recevant une correction à Tarbes, les Dacquois ont retrouvé un place de relégable, avec 41 points, à deux points du Parc, qui recevra dans le même temps Albi. Le piège dacquois est tendu. Les Lyonnais le savent. Le moindre faux-pas, combiné à des résultats favorables à leurs adversaires, pourrait les mettre hors-jeu: "Nous sommes acteurs de notre championnat, il faut que cela continue, même si, je le répète, sans avoir notre destin entre les mains, nous pouvons vite devenir spectateurs. Nous devons nous concentrer sur nos derniers résultats, ceux qui nous ont permis de revenir dans la course, continuer dans ce sens, et croire en une issue favorable", prolonge le troisième ligne lyonnais.

Alors, acteur ou spectateur? C’est au Lou de choisir son rôle.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×