CSBJ - 10 novembre 2013 - Icon Sport
 
Pro D2

PRO D2, CSBJ, Lyon - Bourgoin a une faim de Lou

Bourgoin a une faim de Lou

Par Thomas Perotto
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 26/03/2014 à 15:00 -
Par Thomas Perotto - Le 26/03/2014 à 15:00
L'étonnant promu berjallien, 8e, espère faire chuter le leader lyonnais, intouchable en ce moment et promis au Top 14, dans ce derby de Rhône-Alpes qui s'annonce prometteur.

Bourgoin n'est pas rassasié. Alors que le promu isérois a brillamment assuré son maintien depuis plusieurs semaines déjà, il ne veut pas finir en roue libre. Et s'il cherchait une motivation en cette fin de saison, elle est toute trouvée avec la réception samedi du voisin lyonnais, qui reste sur sept victoires de suite et se dirige sans trembler vers le Top 14. "On attendait ce match", explique Camille Levast, joint ce mercredi par téléphone. "Ce sont toujours des rencontres sympas. On est libérés de la pression du maintien, on prend ce match plus en décontraction dans le sens où on veut faire une grosse partie, bien sûr gagner et faire une grosse fête à Rajon. Une victoire permettrait de valider notre saison", poursuit le troisième ligne centre et capitaine du CSBJ. Huitième Bourgoin n'a en effet rien à perdre dans ce derby régional, lui qui apparaît comme le Petit Poucet face à l'ogre lyonnais.

"Il faut se donner les moyens de créer un exploit", disait il y a quelques jours Pascal Peyron, l'entraîneur des avants berjalliens. Aujourd'hui, l'équipe lyonnaise est en marche pour le Top 14, à nous de la faire tomber dans notre stade fétiche." La ferveur de Rajon devrait être au rendez-vous samedi et le public pourrait bien jouer le rôle de 16e homme. "C'est un bon rendez-vous pour les supporters, reprend Levast. En plus que Lyon soit leader et quasiment en Top 14, c'est un petit truc en plus." Une cerise sur le gâteau même si l'affiche est suffisamment alléchante en soit. "On sait contre cette équipe-là qu'il va falloir commettre très peu de fautes. Etre à 200 %. Il faut que tout marche le bon jour", explique Levast. "Il y a de la puissance et de la qualité individuelle côté lyonnais, ce qui fait la différence au final", pose Peyron. A nous de maîtriser notre sujet, notre savoir par rapport à la touche et à la mêlée et de mettre en place notre jeu."

A Rajon, le CSBJ aime les grosses équipes

La tâche ne s'annonce pas aisée pour les Lyonnais. Contre les grosses équipes de Pro D2, Bourgoin a l'habitude de se sublimer. Agen, Pau et Tarbes sont repartis battus de Rajon. La Rochelle, le dauphin du Lou, n'a pu récolter que les deux points du match nul (Narbonne n'a pas encore rendu visite aux hommes du manager Laurent Mignot). "Il y a toujours eu une grosse mobilisation contre ces équipes de haut de tableau", confirme Camille Levast.

A l'aller, au Matmut Stadium, le Lou l'avait emporté 22-6, glanant au passage le point de bonus offensif, mais avait connu pas mal de déchet dans la finition. "Il y avait eu une grosse maîtrise lyonnaise, relativise Pascal Peyron. Les Lyonnais se sont procurés des actions pour marquer des essais, ils ne les ont pas toutes concrétisées, tant mieux pour nous". Le Lou ne commettra sans doute pas deux fois ces erreurs, le CSBJ le sait, mais il compte bien faire valoir ses atouts.

 
 

commentaires


  • cieletgrenat27/03/2014 00:58

    Ça va rajonner! Allez BOURGOIN faites vous plaisir et à la berjallie!

  • Tablierdesapeur26/03/2014 21:30

    On est à Rajon presque comme chez nous. Le CSBJ nous a fait rêver il n'y a pas encore très longtemps, avec les Lachaise, Julien, Cassagne... Alors que nous nous traînions en groupe B au mieux. Mais aujourd'hui les rôles sont réellement inversés . Que le meilleur gagne, bon match à nos voisins les Berjaliens qu'on ne peut que respecter.

  • uacrugby926/03/2014 20:52

    Berjalien aller aller aller . Aller les gars on peut le faire