McPhee - Aurillac - 10 février 2013. - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Pro D2, 30e journée: Aurillac dernier qualifié, Aix relegué

Aurillac dernier qualifié, Aix relegué

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/05/2013 à 17:58 -
Par Rugbyrama - Le 05/05/2013 à 17:58
En prenant le bonus défensif à Béziers, Aurillac a décroché la dernière place de barragiste. Battu par Brive, Aix-en-Provence est relégué en Fédérale 1.

Carcassonne-Lyon: 52-12

Dans un match sans enjeux, les hommes de Christian Labit se sont largement imposés grâce notamment à une meilleure fraicheur physique. Elle est en partie due au fait que Lyon a dû évoluer à 13 contre 15 après la demi-heure de jeu après deux cartons. Les Carcassonnais ont profité de ces sanctions pour prendre le large grâce à un véritable festival offensif qui verra les Jaunes et Noir passer la ligne d’en-but huit fois. Fin en apothéose pour l'USC.

Albi-La Rochelle: 34-21

Tout commençait par une énorme entame des Rochelais qui, en inscrivant deux essais, semblaient se diriger tout droit vers un succès bonifié à l’extérieur. Mais c’était sans compter sur le courage des Albigeois qui surent ne pas s’affoler. En étant très propres sur le plan de la discipline, les Tarnais choisirent d’occuper le camp adverse et de recoller au score avant la mi-temps. Puis en seconde période, c’est le banc des Albigeois qui fit la différence. Le pack d’Albi et l’excellent Palis surent mettre au supplice les Maritimes qui, acculés, commirent beaucoup de fautes concrétisées au pied par Marquès. Au final, l’addition est corsée pour les Rochelais qui espéraient faire un coup mais qui devront se résigner à aller à Pau en demi-finale.

Colomiers-Massy: 55-27

Le duel entre les deux promus de cet exercice 2012/2013 a été une ode au jeu. Avec huit essais pour Colomiers et quatre pour Massy, le spectacle était au rendez-vous. Les Columérins ont rapidement pris les devants dans ce match pour ne plus les lâcher grâce à des doublés de Bortolaso et de Belzunce. Face à un équipe de Massy très joueuse, les joueurs de la Colombe ont su rester suffisamment concentrés pour s’imposer largement devant leur public.

Pau-Oyonnax: 73-27

Si Oyonnax n’avait plus rien à jouer en se déplaçant à Pau, la Section se devait de l’emporter afin de s’assurer un barrage à domicile. Très âpre, le début de rencontre donnait lieu à de nombreuses échauffourées, conduisant l’arbitre à expulser définitivement le deuxième ligne d’Oyonnax, Lassalle, et à renvoyer 10 minutes sur le banc son homologue béarnais, Fèvre. Même si Pau avait déjà pris l’avantage en inscrivant deux essais par Acebes et Fumat, ce fait de jeu marquait le point de départ d’un festival offensif jusqu’à la fin du match. Treize essais au total, dont dix pour les Béarnais et un score final de 73-27 reflet d’une véritable orgie de jeu en seconde période.

Auch-Dax: 15-6

Dans un duel de mal classés, Auch devait impérativement s’imposer afin de ne pas dépendre du résultat d’Aix-en-Provence face à Brive dans la course au maintien. Toutefois, les Landais rentraient mieux dans la partie grâce à la botte de Bourret (3-0 puis 6-3). Heureusement pour les Auscitains, Dut leur permettait de rester dans le rythme avant la mi-temps (6-6). L’ouvreur du FCAG continuait son récital en seconde période ajoutant deux pénalités et un drop dans l’escarcelle gersoise. 15-6 score final, Auch reverra bien le Pro D2 en 2013-2014.

Béziers-Aurillac: 24-18

L’équation était simple avant la rencontre, il fallait un point aux Cantaliens pour être assuré de disputer les phases finales du championnat. Dans le cas contraire, il aurait fallu attendre le résultat de Narbonne-Tarbes, mercredi. Pendant longtemps, les hommes de Jeremy Davidson ont bien cru leurs bourreaux allaient s’appeler Charly Marlié et Jean-Baptiste Peyras-Loustalet. Le premier par son pied et le second pars ses qualités de finisseurs ont bien longtemps tenu le Stade aurillacois derrière la barre fatidique des sept points d’écart. Pourtant, à la dernière minute le talonneur auvergnat Denis Fogarty inscrivait un essai décisif qui envoyait les siens en demi-finale. 24-18.

Brive-Aix-en-Provence: 25-30

Deux équipes aux ambitions opposées s’affrontaient sur la pelouse provençale. Brive devait s’imposer pour être assuré de disputer sa demi-finale à Amédée-Domenech, et les Aixois étaient dans l’obligation de ne pas perdre pour espérer se sauver. Longtemps mis à mal par le réalisme de leur adversaire, les Limousins ont fait la différence sur la fin, grâce à un essai de leur ailier fidjien Radikedike. En s’imposant finalement 30-25, les hommes de Nicolas Godignon envoyait Aix en Fédérale une et s’offrait une demi-finale devant leur public, qui aura lieu dimanche prochain contre Aurillac.