Sébastien Fauqué - 22 octobre 2011 - La Rochelle - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Pro D2, 20e journée, Stade Rochelais-Lyon (9-3): La Rochelle a pris son pied contre le Lou

La Rochelle a pris son pied

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/02/2013 à 21:05 -
Par Rugbyrama - Le 10/02/2013 à 21:05
Menés au score durant une heure, les Rochelais ont inversé la tendance en fin de match grâce à leur buteur, Sébastien Fauqué. Bonus défensif pour Lyon (9-3).

Ce déplacement à La Rochelle avait des allures de baroud d'honneur pour une équipe du Lou à la dérive depuis deux mois, et dont la victoire à domicile contre Albi il y a deux semaines ne faisait qu'illusion. Autant dire que le défaite était interdite pour les joueurs de Xavier Sadourny. De son côté, La Rochelle arrivait presque au complet et abordait sereinement ce choc, fort d'une solide troisième place au classement. D'autant plus solide que grâce aux défaites combinées d'Oyonnax et d'Aurillac, les Maritimes avaient l'occasion de se rapprocher un peu de la tête et de creuser l'écart avec un poursuivant direct pour les demi-finales.

La Rochelle reste en rade

Le problème, c'est que pour jouer au rugby, en avoir envie n'est parfois pas suffisant. Il faut aussi que les conditions soient favorables. Et question conditions climatiques, les éléments n'avaient pas vraiment l'esprit à la fête ce dimanche soir. Le résultat fut une mi-temps très pauvre au plan du jeu, d'un côté comme de l'autre. Un festival d'en-avants et de fautes de main. Les Rochelais ont eu le mérite de tenter des relances et de mettre un peu de rythme à la partie, mais toutes leurs banderilles se sont révélées vaines en raison d'un manque de réussite de leur buteur, Thomas Fournil. Avec quatre pénalités manquées en première période, dont trois situées aux 22 mètres, ce n'était pas son soir. Tout le contraire de son homologue Julien Dumora qui, lui, a converti une tentative des 50 mètres en profitant du vent. Ceci permettait à son équipe de mener à la pause sur un score de football, 3 à 0.

Fauqué en sauveur

Avec une météo de plus en plus apocalyptique, les intentions de jeu de la deuxième période finissaient au même endroit que celles de la première: dans le caniveau. Contre le vent, les Lyonnais ont eu un mal fou à venir dans le camp de leurs adversaires du soir et ont dû se contenter la plupart du temps de subir l'impact physique des Rochelais. D'autant plus que les Rhodaniens se sont retrouvés par deux fois à 14 au cours du match, suite aux cartons jaune de Juan Leguizamon (pour un attentat qui aurait sans doute mérité pire, 33e) et Sébastien Chabal pour un placage dangereux au col (67e).

Après un cinquième échec au pied, le staff rochelais décidait logiquement de faire sortir Thomas Fournil et de faire entrer celui que tout le monde attendait comme le Messie: Sébastien Fauqué. Et celui-ci n'a pas trainé en route, puisque non content de parvenir à maintenir l'adversaire dans son camp en trouvant quelques bonnes touches, il réussissait enfin à faire passer son équipe devant au score. Avec trois pénalités réussies (65ème, 70ème, 77ème), La Rochelle prenait enfin le large. Malgré un dernier baroud d'honneur, Lyon ne s'en est pas relevé.

Une victoire certes étriquée au vu des conditions dantesques, mais parfaitement méritée pour La Rochelle qui a fait l'essentiel du jeu, dominé les impacts et la mêlée. Un match à l'ancienne, mais qu'ils ont su remporter. Les Lyonnais disent (définitivement ?) adieu aux demi-finales.