Pro D2

Oyonnax sur les traces des plus grands

La saison de l'USO, remarquable en tous points, n'est pas sans rappeler le parcours en Pro D2 de certaines équipes qui se sont stabilisés en Top 14 depuis. Oyonnax fait peur, c'est officiel !

 
Oyonnax sur les traces des plus grands - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

"Oyonnax marche sur l'eau. Si cette équipe poursuit sur sa lancée, le championnat sera plié à Noël". L’hommage est signé de l’entraîneur auscitain, Grégory Patat. Le FCAG, dernière victime du leader du championnat de Pro D2, a encaissé plus de cinquante points à Charles-Mathon. Une performance devenue presque ordinaire dans l’Ain. En sept rencontres à domicile, les joueurs de Christophe Urios ont inscrit la bagatelle de 284 points, soit une moyenne de 40.5 unités par match, contre seulement 86 points encaissés (12.3 en moyenne), pour cinq bonus offensifs! Des statistiques remarquables, accompagnées qui plus est de quatre succès pour seulement un nul et une défaite loin de Mathon.

Le futur Toulon ou Racing?

Un parcours qui a de quoi rappeler l’année de la montée en Top 14 de certaines des plus grandes équipes de l’élite. Pour comparaison, Oyonnax possède actuellement dix points de plus que Grenoble à la même époque (après la 13e journée) l’an dernier, huit de plus qu’Albi il y a deux ans ou le Racing-Métro il y a quatre saisons et cinq qu’Agen trois ans plus tôt. En fait, seul Toulon possédait, au moment de sa domination sans partage sur le Pro D2 il y a cinq ans, des résultats similaires : onze victoires, un nul et une défaite en treize matchs. Et là encore, l’USO compte aujourd’hui 53 points quand le RCT n’en en avait glané "que" 52…Quand on voit le chemin qu’a parcouru le club varois depuis, l’on peut penser que les Oyonnaxiens sont bien partis pour devenir champions de France de Pro D2... et durer dans l’élite ?

Une équipe qui fait peur

Tous ces éléments font forcément forte impression au sein de l’antichambre du Top 14, à commencer par le troisième ligne biterrois, Romain Carmignani, bien conscient, sur le site de la LNR, de la difficulté de la tâche qui attend Béziers, prochain adverse du nouvel ogre du championnat, ce samedi: "Ils enchaînent les très grosses performances, c’est une référence […] Ils ont réalisé une superbe inter-saison, pour cibler leurs manques et les combler, et aujourd’hui on se rend compte qu’ils y sont parfaitement parvenus. Il leur manquait des joueurs d’expérience à des postes clés, et ils les ont avec notamment Julien Audy, Florian Denos, Clément Baïocco, ou Joe El Abd qui leur font énormément de bien. C’est une équipe très complète, costaude devant, avec un gros buteur, une très bonne organisation, et désormais avec une grosse profondeur de banc, car il n’y a pas de baisse de régime après le coaching. Ce n’est pas un hasard s’ils sont en tête". Alors que Lyon, Brive, La Rochelle ou Pau étaient désignés comme favoris à la montée au coup d'envoi de la saison, c'est bien Oyonnax qui fait désormais figure d'épouvantail. Et de loin.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |