Nicolas NADAU - - 25.08.2012 - Lou / Tarbes - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Nadau: "La bagarre générale a fait gagner Tarbes"


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/11/2012 à 11:42 -
Par Rugbyrama - Le 21/11/2012 à 11:42
L'entraîneur du TPR, Nicolas Nadau, dévoile son analyse, plutôt particulière, de la victoire des siens à Auch. Un succès qui vient valider le bon parcours tarbais.

Le week-end dernier, Tarbes a réalisé un véritable exploit, n’ayons pas peur de le dire. La victoire du TPR (17-16) à Auch est sans conteste le fait marquant de la onzième journée de Pro D2. Pour une simple raison: aucune formation cette saison ne s’était imposée à Jacques-Fouroux avant cette performance pyrénéenne, de tout premier ordre. Nicolas Nadau est bien conscient de la portée de ce succès, comme il l’a confié sur le site du club: "On s’est imposé chez une équipe très délicate à battre sur ses terres. Qui viendra gagner à Auch? Nous serons sans doute les seuls à réussir un coup pareil... Lyon y a perdu, Carcassonne aussi, tous les prétendants au Top 14 s’y sont cassés les dents. Nous, on a réussi à franchir la marche!" Un succès peut-être inattendu, mais qui permet aux Tarbais de rester bien installés dans le haut du classement, à la cinquième place après sept victoires en onze rencontres.

Tarbes dans le bon wagon

Quatre points qui viennent ainsi confirmer la bonne santé du TPR depuis le coup d’envoi de la saison. Et l’entraîneur pyrénéen a sa petite idée sur le fait de match qui a fait tourner ce dernier en faveur des siens: "C’est sans doute la bagarre générale qui nous fait gagner cette partie! Nous les faisons reculer alors que nous sommes à treize contre quinze (avec déjà un carton rouge et un blessé, NDLR) durant celle-ci. Je pense que nous leur avons fait peur". Sans oublier cependant d’autres vertus que la "démonstration" de ses joueurs lors de cette échauffourée: "C’est la victoire de tout un groupe, du cœur et de la jeunesse aussi. J’ai vu vingt-cinq joueurs, pas seulement quinze titulaires. C’est tout l’état d’esprit de Tarbes qui fait que ce club vit bien". Et si Nicolas Nadau parle de prétendants au Top 14 pour désigner d'autres écuries, Tarbes est bel et bien en position de jouer les troubles-fêtes.