Sutiashvili - Massy Tarbes -27 octobre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Massy y croit toujours, Lyon sombre

Massy y croit toujours, Lyon sombre

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 17/12/2012 à 10:37 -
Par Rugbyrama - Le 17/12/2012 à 10:37
Massy a décroché un succès important qui lui permet de croire au maintien. Lyon n'en finit plus de décevoir. Petitjean a de nouveau été excellent avec Aurillac alors qu'Oyonnax a clôturé de belle manière une phase aller en tout point exceptionnelle. Les temps forts de la 15e journée.

EN HAUSSE

Massy

La prestation des Massicois, la semaine dernière sur le terrain de Narbonne (défaite 28-25), n’est pas restée lettre morte. C’est une certitude, le promu ne veut pas mourir. En remportant ce "match de la mort", contre l’autre promu columérin, les protégés de Jeff Dubois se sont donné un peu d’espoir pour la suite. Au classement, ils ne pointent qu’à un point de Béziers, avant-dernier, et quatre d’Aix-en-Provence, premier non relégable.

EN BAISSE

Lyon

La crise n’est pas loin, à Lyon. Déjà défait la semaine dernière sur le terrain de Pau sans se montrer capable de décrocher le point de bonus défensif (19-9), les Lyonnais ont cette fois subi la loi de Carcassonne, qui s’est imposé sur la pelouse rhodanienne. Un nouveau coup d’arrêt pour les Lyonnais, qui vont devoir se remettre sérieusement en question.

LE JOUEUR

Petitjean (Aurillac)

Maxime Petitjean a encore frappé. Non content d’avoir rempli à la perfection son rôle de buteur, inscrivant pas moins de sept pénalités et une transformation, l’ouvreur cantalou a parachevé son œuvre en inscrivant un essai rageur. Soit, si vous faites le calcul, un total de 28 points marqués à lui seul ! Plus que décisif dans le succès des siens face à Béziers (33-24)

L'ESSAI

Vunisa (Narbonne)

Certes, Narbonne n’a pas gagné, mais les Audois ont marqué. Deux essais inscrits en fin de match, qui ont témoigné d’un (trop) tardif. Le premier, signé par l’ailier Vunisa fut de belle facture : suite à un ruck à hauteur des 22 mètres tarbais, le demi de mêlée Valentine trouvait son ouvreur Ruiz, qui écartait sur Poitrenaud qui, pour éviter la montée défensive agressive des Tarbais, passait sur un pas pour trouver son ailier lancé à hauteur. Lequel se jouait du dernier défenseur, avant d’aplatir.

LA STAT

15

Non content d’être sacré champion d’automne, l’US Oyonnax compte désormais 15 points d’avance sur La Rochelle, son dauphin, après le terme de la phase aller où les joueurs de l'Ain ont vraiment brillé (treize victoires, un nul et une défaite). De quoi envisager l’avenir avec une certaine sérénité.

LA DECLA

Ribeyrolles, coentraîneur de La Rochelle

"L'état d'esprit des joueurs a été remarquable, ils avaient vraiment à coeur de gagner. Ils n'ont rien lâché en restant solidaires jusqu'à la fin. Ils ont prouvé ce soir (samedi NDLR), qu'ils avaient de vraies valeurs. Le public n'a pas cessé de les encourager, de les soutenir dans ce moment difficile. C'était un grand moment", a déclaré Ribeyrolles sur le site du club.