Deception Groupe Auch - Lionel DARGIER - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Les oreillons frappent le Pro D2

Les oreillons frappent le Pro D2

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 24/04/2013 à 18:04 -
Par Midi Olympique - Le 24/04/2013 à 18:04
En raison du diagnostic de quelques cas d’oreillons à Narbonne, le calendrier de fin de saison du championnat de Pro D2 risque d’être modifié. Première conséquence: la rencontre Auch-Aurillac, initialement prévue ce dimanche, a été avancée à samedi.

Après Biarritz, en Top 14 il y a moins d’un mois, c’est au tour du Pro D2 de subir les aléas du protocole mis en place pour éviter la prolifération d’une épidémie d’oreillons. Ainsi, quelques effectifs ont été touchés, comme celui des espoirs de Narbonne, par exemple. Effectif dans lequel figure l’ailier Brendan Hegarty qui a contracté la maladie, selon les dires de son président Anthony Hill, joint par téléphone ce mercredi matin. Seulement voilà, ce jeune joueur avait affronté Auch, lors de la 24e journée (13-14 avril). De fait, la commission médicale de la Ligue a fait le nécessaire en avançant la rencontre opposant Aurillac à Auch au stade Jean-Alric, ce samedi 16 heures, alors qu’elle était initialement prévue dimanche.

Pourquoi avancer un match plutôt que le reporter? La réponse est simple: les Auscitains, qui ont affronté Narbonne il y a deux semaines (week-end du 13 et 14 avril), seront contagieux à partir de ce dimanche. D’où la nécessité d’avancer la rencontre, pour protéger les Aurillacois d’une éventuelle contamination...

Quid de la dernière journée?

La fin du championnat de Pro D2 ne devrait cependant pas être bouleversée. En effet, les dirigeants narbonnais ont procédé, il y a deux semaines, à une opération de vaccination de grande ampleur. Et les cas suspects ont été traités. Ainsi, il n’y aucune chance que les Biterrois, qui ont affronté leurs voisins audois la semaine dernière, soient atteints du virus. Reste la question des Auscitains: s’ils ont été contaminés, ils seront contagieux à partir de ce dimanche. Seront-ils placés sous quarantaine, comme le fut Biarritz il y a peu? Rappelons également que la dernière journée compte une affiche décisive pour le maintien, puisque les Auscitains recevront les Dacquois, le dimanche 5... Affaire à suivre.

 
 

commentaires


  • bib1526/04/2013 15:28

    bin non si je viens au stade je rate la première mi-temps voir le début de seconde de l'ASM, il n'y a pas que les Aurillacois qui supporte le stade. Sur ce forza SACA !!!

  • robespierre1726/04/2013 10:11

    Bonjour, Il me semble que quand je jouais mes oreilles étaient en contact avec celles de mes adversaires : il est donc logique que les oreillons s'attrapent plus facilement au rugby qu'ailleurs. A+

  • transformer126/04/2013 08:48

    Pour répondre à louovalie. Ce n'est pas plus compliqué de se rendre au match le samedi que le dimanche, mais Aurillac est une ville de province où les habitudes sont bien ancrées: le samedi les gens en profitent pour faire les courses, donc ils se déplacent moins aux matchs, et pas mal de commerçants travaillent à l'heure du match...Voilà pourquoi le samedi en milieu d'après-midi est moins porteur d'affluence que le dimanche. Mais pour le dernier match de la saison à J Alric, pour la qualif, il faut espérer qu'il y aura un gros public!