Grandclaude - La Rochelle - 17 novembre 2012 - Icon Sport
 
Pro D2

Demi-finales Pro D2, Section paloise-Stade rochelais (présentation): La mémoire dans la peau

La mémoire dans la peau

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/05/2013 à 18:47 -
Par Midi Olympique - Le 11/05/2013 à 18:47
L'an passé, les Rochelais avaient été battus au Stade du Hameau par les Palois en demi-finale. Les Maritimes seront donc animés par un sentiment de revanche.
 

Comme la saison passée, au même stade de la compétition, Pau et La Rochelle vont s’affronter pour gagner le droit de disputer une finale d’accession en Top 14 et comme la saison passée, la rencontre aura lieu au Stade du Hameau, en terres béarnaises. S’il avait fallu désigner un Top 5 des favoris pour la montée en début d’exercice, nul doute que ces deux formations auraient figuré en bonne place. Les Palois et les Rochelais sont donc ce samedi à 160 minutes d’une remontée parmi l’élite et s’il est difficile de désigner un favori avant le début du match, nul doute que le 16e homme qui accompagnera les Béarnais aura son rôle à jouer, puisque les joueurs de David Aucagne n’ont plus perdu à domicile depuis 33 matchs.

Icon Sport

Outre l’avantage du terrain, la dynamique actuelle est également à l’avantage des Palois. Ces derniers surfent sur une série de quatre victoires de rang, dont un dernier succès retentissant au Hameau face au champion Oyonnax (73-27). De quoi marquer les esprits. À l’inverse, depuis quelques semaines, La Rochelle alterne le bon et le très moyen puisque les hommes de Fabrice Ribeyrolles se sont inclinés trois fois sur les quatre derniers matchs, ce qui leur a d’ailleurs coûté une demi finale à Marcel-Deflandre. Il leur faudra donc réagir, sous peine d’être contraints de patienter au moins une année de plus avant de regoûter au Top 14.

Enfin, Pau et la Rochelle se sont affrontés à deux reprises cette saison. Si les Maritimes l’avaient emporté de justesse sur leur pelouse au match aller (18-16), c’est une véritable correction que la Section avait infligé aux coéquipiers de Uini Atonio au retour. Une victoire 40-25 au terme d’une orgie de rugby ponctuée par huit essais au total.

ILS ONT DIT…

Icon Sport

Le demi d’ouverture des Maritimes, Sébastien Fauqué nous éclaire sur la Section Paloise, adversaire du jour, et sur la façon dont La Rochelle doit jouer pour s’imposer battre et espérer monter en Top 14. "Pau est une équipe que l’on connaît très bien puisqu’on l'a joué il y a pas si longtemps (N.D.L.R, le 14 Avril 2013). C’est une formation très compacte, solide devant, agressive. On sait à quoi s’attendre. De plus, les Palois ont un très bon buteur donc il sera très important de rester disciplinés et de garder au maximum nos ballons grâce à une bonne conquête. Je pense que l’équipe qui arrivera à se qualifier en Top 14, sera l’équipe la plus disciplinée, qui concèdera le moins de pénalités et la plus efficace en défense. Bien sûr, chaque match est différent, mais ces généralités sont devenues des références pour ce type de match éliminatoires". De son côté, l'arrière palois, Mathieu Acébès, préférait tempérer: "Nous voulions recevoir en demi-finale pour récompenser notre public, qui a été formidable tout au long de la saison. C’est fait. C’est très bien d’avoir marqué autant d’essais, mais maintenant il ne faut pas s’enflammer : il reste deux matchs à gagner".

LA STAT

8.- La dernière rencontre entre Pau et La Rochelle avait été explosive car huit essais avaient été inscrits en première mi-temps. Un match totalement débridé qui avait débouché sur une nette victoire des Palois 40 à 25.

LES EQUIPES

Les deux équipes n’ont pas d’absences de dernière minute à déplorer. Longtemps incertain, l'ailier Afusipa Taumoepeau sera finalement bien titulaire à Pau et c’est Kévin Boulogne qui a été choisi pour être l’ouvreur de la Section sur ce match. Il aura en vis à vis l’expérimenté Sébastien Fauqué. Du côté rochelais, Atonio sera de nouveau capitaine de son équipe et le jeune Cestaro est titulaire à l’arrière après avoir terminé la phase régulière en trompe.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×