Menkarska - Auch - 2009 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Auch, Grégory Menkarska: "La saison dernière a été traumatisante"

Menkarska: "La saison dernière a été traumatisante"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 16/08/2013 à 16:19 -
Par Rugbyrama - Le 16/08/2013 à 16:19
Grégory Menkarska, le fidèle pilier auscitain, reste marqué par la difficile saison vécue par son club l’an dernier. Il affirme que lui et ses coéquipiers auront à cœur de ne pas commettre à nouveau les erreurs du passé.

L’an passé, vous vous étiez gravement blessé à l’épaule dès la première journée. A titre individuel, vous aurez donc à cœur de faire une saison pleine...

Grégory MENKARSKA: Il vaut mieux oui! J’ai passé une sale saison avec cette blessure, c’était la deuxième fois à l’épaule et le chirurgien m’a dit que c’était fini. Heureusement, j’ai pu rejouer pour les derniers matches. A priori, mon épaule tient, je touche du bois pour pouvoir faire une saison complète!

Vous retrouvez également le brassard de capitaine. Est-ce un détail ou quelque chose de très important pour vous?

G.M.: Auch est ma ville d’adoption, ce club a fait énormément pour moi, donc être capitaine de cette équipe, c’est beaucoup de fierté et forcément pas mal de pression. C’était assez flou par rapport au capitanat, j’ai été très heureux d’apprendre la nouvelle lundi. Cependant, le choix n’est pas figé, ça tourne pas mal en première ligne et de fait on sera trois ou quatre à se relayer. Je ne prends pas ça comme un aboutissement, mais c’est un nouveau rôle qui me tient vraiment à cœur malgré tout.

En amical, vous avez perdu deux fois, contre Mont-de-Marsan et Pau. Que faudra-t-il pour remporter les deux suivants, face à Carcassonne et Montauban?

G.M.: On travaille dur à l’entraînement, mais malheureusement ça n’est pas retranscrit sur le terrain. C’est en train de venir, les stages et les matches amicaux servent à ça. Contre Mont-de-Marsan, on n’était pas du tout au point. Face à Pau, une grosse équipe, il y a eu des enchaînements intéressants mais aussi de grosses erreurs, individuelles et collectives. Il y aura de la fraîcheur contre Carcassonne, puisqu’on sort de trois jours de repos. De plus, ce sera à Lombez-Samatan, les gens viendront nous soutenir. Une équipe-type pour la reprise du championnat devrait se dessiner, tout le monde doit réaliser qu’il reste des places à prendre.

La saison dernière, vous vous êtes sauvés lors de la dernière journée. Pensez-vous que le FCAG aura les cartes en mains pour se maintenir plus facilement en 2013-2014?

G.M.: On ne se prend pas pour d’autres, on sait pertinemment que l’objectif c’est le maintien et qu’il sera très dur à aller chercher. Cela va se jouer entre nous et une dizaine d’équipes, on fera déjà les comptes au mois de décembre. L’important, c’est de ne pas perdre autant de points qu’on en a perdus l’an passé sur des détails. On avait enchaîné 17 matches sans victoire, dont certaines défaites sur un ou deux points. Pour le groupe, cette saison a été traumatisante. Aux anciens de faire en sorte que ça ne se renouvelle pas, on devra montrer la voie aux nouveaux, qui eux n’ont pas vécu ce traumatisme. On va tout faire pour ne pas revivre ce qui est arrivé l’année dernière.

Selon vous, quelle formation est la mieux armée pour monter en Top 14?

G.M.: Il y aura peut-être des surprises, mais je ne pense pas qu’un club se détachera, comme Oyonnax l’an dernier, ça va être serré jusqu’à la fin. Moi, je vois cinq équipes, dont Pau, qui m’a impressionné en amical. Mont-de-Marsan a recruté notre 10, Pierre-Alexandre Dut. Cette formation est en place, elle adore le jeu et elle est très forte devant. Le LOU ne fait pas beaucoup de bruit, mais il faudra compter sur eux, les Rochelais ne seront pas loin non plus. Sans oublier nos voisins agenais, qui ont de gros moyens et des ambitions.

 
 

commentaires


  • weastcoast6916/08/2013 21:51

    Un grand monsieur ce menkarska !!!! Vive auch !!! Vive le gers !!!!