Fournil - Mars 2012 - Icon Sport
 
Pro D2

ASBH - Thomas Fournil met un terme à sa carrière

Béziers: Déclaré inapte, Fournil doit mettre un terme à sa carrière

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 24/07/2013 à 09:14 -
Par Midi Olympique - Le 24/07/2013 à 09:14
Thomas Fournil, le demi d'ouverture de 25 ans, s'était engagé pour deux saisons avec Béziers au mois de mai dernier. Il a pourtant été déclaré inapte à la pratique du rugby par la commission médicale du club ce mardi.
 

La carrière d'un joueur ne tient parfois pas à grand chose, comme suspendue à un fil. Et l'épée de Damoclès se ballottant au dessus des têtes peut parfois fatalement s'écraser... C'est ce qui est malheureusement advenu à Thomas Fournil. Le demi d'ouverture de Béziers, arrivé cet été en provenance de La Rochelle, a en effet été déclaré "inapte à la pratique du rugby" par la nouvelle commission médicale bitteroise, comme l’indique un communiqué officiel de l'ASBH. "Les résultats de la nouvelle procédure médicale mise en place cette saison par le staff lui imposent de renoncer à sa carrière sportive. Le club de l'ASBH est très affecté par cette annonce et va accompagner le demi d'ouverture dans ses futures démarches". Âgé de seulement 25 ans, le joueur avait signé un contrat de deux saisons avec Béziers au mois de mai dernier afin de relancer sa carrière.

Destin brisé

Formé à Narbonne, club au sein duquel il s'était révélé, le demi d'ouverture s’était ensuite affirmé sous les couleurs d’Albi où, en 2011-2012 sous les ordres de Henry Broncan, il avait livré la meilleure saison de sa jeune carrière, confirmant notamment sa fiabilité dans l’exercice des tirs au but (354 points inscrits sur l’ensemble de la saison).

Parti en 2012 à La Rochelle, dans un club à l’ambition affirmée de retrouver le Top 14, Fournil n’avait finalement jamais réussi à s’imposer. S'il a tout de même participé à 23 rencontres de Pro D2 en Charente-Maritime, Thomas Fournil n'avait endossé le maillot de titulaire qu’à treize reprises. Dans l'Hérault, il désirait avant tout retrouver des sensations et rebondir sous les ordres de Christophe Hamacek. Un destin qui est donc d'ores et déjà brisé. La malédiction semble s'abattre sur Béziers puisqu'avant Fournil, le pilier Petrisor Toderasc avait aussi été déclaré inapte il y a trois semaines en raison d'un problème aux vertèbres cervicales.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×