Jean Christophe BACCA - Entraineur Albi - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Albi et Auch, les faux frères

Albi et Auch, les faux frères

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/10/2012 à 09:48 -
Par Rugbyrama - Le 25/10/2012 à 09:48
L’entraîneur des avants d’Albi, Jean-Christophe Bacca, s’attend à une rencontre difficile face à Auch. Mais se prépare à garder la pelouse du Stadium invaincue, malgré un non-match du SCA la semaine passée.

Jean-Christophe Bacca, l’entraîneur des avants albigeois, prépare cette semaine ses troupes à la réception d’Auch. Plusieurs points communs rassemblent ces deux équipes, qui vont s’affronter samedi au Stadium municipal d’Albi. Comment ne pas mentionner le déplacement dans le Tarn de l’ancienne formation d’Henry Broncan, le "sorcier gersois", qui a entraîné Auch neuf ans durant entre 1998 et 2007? Sans oublier de jeter un œil au classement pour remarquer que Tarnais et Gersois se tiennent en un point, à la sixième et septième place du championnat. Un dernier fait d’arme les rapproche: seules ces deux équipes ont pour l’instant été capables de battre Lyon, favori annoncé de la compétition.

Sur se site officiel du Sporting Club Albigeois, Jean-Christophe Bacca se méfie donc d’Auch, qui n’a pourtant toujours pas gagné à l’extérieur: "Les Auscitains ont affiché leurs valeurs, leurs qualités. C’est une équipe qui rendait des kilos à ses adversaires lyonnais, mais qui a affiché du talent, de la vitesse sur toutes les lignes et qui a su s’imposer dans une rencontre quasi parfaite de leur part avec une alternance entre le jeu au pied , les ballons conservés, les mauls…Elle a su tirer le maximum de son groupe et remporté cette victoire tout à fait logique face à l’ogre lyonnais que nous étions les seuls à avoir battu jusqu’à présent. Nous sommes donc prévenus: Auch est aussi capable de battre les meilleures équipes et va venir ici comme chaque année avec l’envie de détrôner les albigeois sur leur pelouse. Il faut se rappeler que l’année dernière cela avait été très difficile, cela le sera encore cette année".

Tarbes, "le plus mauvais match de la saison"

De nouveau à domicile après un revers à Tarbes, Albi doit réagir. Sur ses terres, où le SCA est bien plus à l’aise qu’à l’extérieur. Cela vous rappelle une autre écurie? La similitude avec le FCAG est en effet toujours bien présente… Mais pour arriver à ses fins et dépasser son adversaire du week-end au classement, le club tarnais va devoir corriger certaines approximations, qui l’ont fait sortir du match à Tarbes.

Dans les Pyrénées, l’entraîneur albigeois a notamment remarqué "le manque de cohésion entre avants et trois-quarts" ainsi que d’autres aspects du jeu qui lui ont fortement déplu: "On a joué par intermittence, et non pas en équipe, c’est le premier constat. Le deuxième est que sur l’ensemble du match on a fait 16  pick and go, ce qui veut dire que l’on a ralenti un nombre de ballons incalculable, ce qui a laissé la possibilité à Béziers de se réorganiser défensivement. Tous ces facteurs là mis bout à bout font que l’on a réalisé notre match le plus mauvais depuis le début de la saison. Il a fallu être menés 19 à 0 et un gros coup de gueule d’Henry Broncan dans les vestiaires pour que l’équipe se remette dans le sens de la marche, et que l’on fasse une deuxième mi-temps beaucoup plus acceptable".

Voilà donc peut-être ce qu’il manque à Albi pour éviter de faire le "yoyo" entre bons résultats à domicile et déceptions à l’extérieur: de la maîtrise dans une formation malgré tout extrêmement jeune. Jean-Christophe Bacca, toujours sur le site du SCA, confirme: "Je l’ai déjà dit : une bonne équipe de pro D2 est une équipe capable de faire quelques performances. Une très bonne équipe de Pro D 2 est celle qui est capable d’enchaîner les bonnes performances".