Hugo Rongieras - 24.09.2011 - Perigueux - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Périgueux première, La Rochelle coule

Périgueux première, La Rochelle coule

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 27/09/2011 à 14:26 -
Par Rugbyrama - Le 27/09/2011 à 14:26
Le promu Périgueux s'est distingué en signant sa première victoire de la saison devant Narbonne. La Rochelle, relégué ambitieux, effectue un bien mauvais départ en étant lanterne rouge. Christine Bigarran est devenue la première femme à arbitre un match de Pro D2. Les temps forts du week-end.

EN HAUSSE

Périgueux

Jusqu'ici, les Périgourdins s'étaient accrochés, en prenant à chaque fois qu'ils avaient perdu un point de bonus offensif. Seulement, le Cap avait essuyé deux défaites à la maison, ce qui ne pouvait pas satisfaire le staff des Dordognots. Alors, pour enfin vaincre ce signe indien, les hommes de Dorian Kenil et Marc Dantin s'en sont remis à la botte de leur jeune arrière Jérôme Bosviel, auteur de la totalité des points de son équipe (21). Face à eux, les Narbonnais étaient bien devant à la pause (9-6), mais il était écrit que les locaux allaient s'imposer ce week-end. "Un passage obligé pour lancer notre saison", arguait l'entraîneur des avants périgourdins Dorian Kenil. Une victoire précieuse donc, qui confère à ces derniers un véritable bol d'air au classement ainsi qu'un indéniable atout moral avant de se déplacer du côté de Grenoble. Un match où le Cap n'aura strictement rien à perdre face à un candidat à la montée.

EN BAISSE

LA ROCHELLE

Le relégué charentais bat de l'aile... depuis maintenant quatre journées. Avec une seule victoire au compteur, accompagnée d'un maigre point de bonus défensif, le bilan comptable paraît faible pour une équipe qui se devait de jouer les premiers rôles après un exercice de Top 14 concluant dans le jeu, bien que décevant quant à l'issue. La défaite face à Mont-de-Marsan (13-22) accentue encore un peu le malaise des Rochelais, surtout que les Landais n'avaient, eux non plus, pas réalisé un début de saison tonitruant. Les troupes de Patrice Collazo pourront se sauver en évoquant le calendrier défavorable, puisqu'ils n'ont reçu qu'à une reprise... à condition de l'emporter face à Carcassonne ce samedi. Si l'heure n'est pas à la crise, une défaillance à Marcel-Deflandre est vivement déconseillée.

LE JOUEUR

Dug Codjo (Carcassonne)

Si Carcassonne a ramené de son déplacement à Tarbes une probante victoire, le massif ailier (1,75m pour 95kg) n'est pas étranger à cette performance. C'est lui qui a pointé le premier dans l'en-but bigourdan dès la douzième minute, avant d'empêcher Ricaud, le troisième-ligne centre du TPR, d'en faire autant contre les siens, à la 75ème minute afin de préserver l'avance de six points acquise jusqu'alors par l'USC. Une prestation de haut vol pleine de promesses, pour des Carcassonnais qui viennent d'enchaîner deux succès à l'extérieur.

L'ESSAI

Anthony Forest (Bourgoin)

Certainement loin d'être le plus beau et le plus construit, c'est un essai décisif qu'a inscrit l'ailier berjallien pour sa formation face à Aurillac. Alors que le CSBJ peinait corps et âme, Wilson optait pour une chandelle sous laquelle Coetzee se trouait, laissant libre champ à l'Isérois pour filer sous les perches, et réaliser le break (22-12, 73e). Un bol d'air qui sera transformé en bouteille par le deuxième essai signé Pelo (78e), pour une victoire finale sur le score de 29-15.

LA STAT

1

Elle n'était que juge de touche numéro 1, mais devant la blessure de l'arbitre de champ, M. Eric Soulan, elle est devenue la première femme au sifflet pour un match de Pro D2. Elle, c'est Christine Bigarran, licenciée du comité Midi-Pyrénées. Pour son baptême du feu, elle aura eu droit à une grosse vingtaine de minutes, faisant preuve d'autorité et saluée par l'ensemble des acteurs. Le lendemain, Mme Bigarran foulait à nouveau les pelouses... en Honneur (6ème division).

LA DECLA

Loïc Charlon, (troisième-ligne aile de Pau)

"On n'arrive pas à scorer et les Dacquois nous talonnent à la pause. Le match se transforme ensuite en course poursuite, on manque de lucidité, on panique et voilà... En seconde période, on aurait dû jouer davantage chez eux".

LES CHIFFRES CLE

Meilleure attaque: Bourgoin (100 pts)
Meilleure défense: Dax (44 pts)
Meilleur marqueur: Hiriart (Pau, 3 essais)
Meilleur réalisateur: Fournil (Albi, 63 pts)