Pro D2

Grenoble reste au contact

Grenoble reste au contact des premières places après son succès devant Pau (24-18). Si le score est serré au final, les Isérois ont tout de même décroché le bonus offensif avec trois essais inscrits en première période. Solidaires et joueurs, les Palois sont revenus pour ne pas repartir bredouilles.

 
Grenoble reste au contact - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

C'est une très bonne opération que vient de réaliser le FCG en s'imposant avec le bonus offensif contre la Section paloise 24-18, autre concurrent pour les phases finales. Un succès contruit en première mi-temps qui leur permet de revenir à hauteur d'Aix et a portée de fusil d'Oyonnax et Dax.

C'était pourtant les Palois qui ouvraient le score en début de partie grâce à Manca (3e), impeccable cet après-midi au pied. Mais c'était l'arbre béarnais qui cachait la foret iséroise, tant les Grenoblois ont par la suite survolé cette mi-temps. Très vite le rideau vert et noir cédait, par l'intermédiaire de Roland Bernard (9e), imité très rapidement par le centre Nigel Hunt (13e). Manca permettait à Pau de rester en vie (24e, 34e) mais Bernard, encore lui, venait réduire ses espoirs en inscrivant le doublé (37e) alors que le deuxième ligne béarnais Sergio Valdes venait perpétuer la tradition paloise des cartons jaunes en récoltant une sanction administrative pour accumulation de fautes.

La réaction paloise

En deuxième mi-temps, les débats s'inversaient quelques peu. Toujours largement dominée en mêlée, la bande à David Aucagne se reprenait défensivement et posait du coup des problèmes aux Isérois qui commettaient plus de fautes. Manca inscrivait trois nouvelles pénalités (42e, 54e, 62e) et permettait à son club de revenir à un essai transformé. Malgré quelques attaques de très bonne facture, les Palois ne parvenaient toutefois pas à marquer cet essai qui leur aurait permis de réaliser l'exploit. Mais face à un Grenoble impérial à Lesdiguières, un point de bonus défensif n'est après tout pas une si mauvaise opération.

Béziers/Tarbes: 10-15

Les Biterrois n'y arrivent décidément pas. Les Héraultais n'ont jamais su prendre la défense tarbaise à défaut, hormis l'essai du capitaine Anthony Lagardère (70e, 10-15), peu en verve dans ses tentatives au pied (1/4). Alors certes, les Bigourdans n'ont pas été eux non plus capables de franchir cette ligne d'en-but, mais dans le sillage d'un pack souverain et d'un Fortassin précis auteur d'un cent pour cent (6e, 26e, 37e, 45e, 56e), ont su préserver l'essentiel et le score toujours en leur faveur.

La bonne rentrée de Vahafolau

Le réveil biterrois en fin de match n'aura donc pas suffi à les ramener à hauteur de leurs hôtes, et ce malgré la – bonne - première apparition de Samiu Vahafolau sous les couleurs héraultaises. Dans cette lutte acharnée des deux packs, Domolaïlaï et Ricaud côté tarbais ont surnagé, et Meité a longtemps bonifié des ballons délicats en sortie de mêlée pour l'ASBH. Pour le reste, ce fut une longue succession de fautes et d'en-avant, dans un match qui n'aura jamais décollé en terme de rythme. La victoire tarbaise ne souffre malheureusement d'aucune contestation possible pour les supporters de la lanterne rouge qui s'enlise un peu plus. Réalistes, les Tarbais conservent une peu glorieuse treizième place, mais se donnent un peu d'air sur les deux derniers (six points d'avance sur Périgueux).

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |