Rhys OAKLEY - 01.10.2011 - Bourgoin - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Bourgoin: Gerbelot succède à Maulin

Bourgoin: Gerbelot succède à Maulin

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 29/03/2012 à 13:39 -
Par Rugbyrama - Le 29/03/2012 à 13:39
Gérard Gerbelot, président de l’association du club isérois depuis un an, a été nommé président du secteur professionnel de Bourgoin ce mercredi soir. Son prédécesseur, Gaston Maulin, est lui devenu président d’honneur.
 

La passation de pouvoir entre Gérard Gerbelot et Gaston Maulin a eu lieu lors du conseil d’administration, ce mercredi 28 mars. Cette fois, celle-ci est définitive : Gaston Maulin n’est plus l’homme fort du CSBJ. A 80 ans, il est devenu président d’honneur. Il avait déjà laissé son poste en octobre 2010 à Arnaud Tourtoulou, avant de le reprendre deux mois plus tard. Le relais avec Gerbelot était initialement prévu pour la fin de l’année. L’acte a juste été "anticipé" donc, comme le confie l’intéressé dans une interview accordée au site internet du club: "Le but est de ramener un peu de dynamisme, non pas que Gaston ne l’avait pas, mais il était trop seul". Le nouveau président connaît bien le club puisqu’il était à la présidence de l’association CSBJ, la section amateur du club, depuis septembre 2011. Pour lui, ce qu’a fait Gaston Maulin est "énorme", et il est légitime de donner "un morceau de notre cœur avec cette présidence d’honneur".

Cette passation de pouvoir intervient en même temps qu’un changement du staff sportif : Laurent Seigne et Jean-François Beltran partis, Laurent Mignot a pris les commandes de l’équipe première. Il garde son poste de directeur du centre de formation, et sera assisté par Stéphane Orjollet (entraîneur Espoirs), Jean-Michel Thévenon (responsable vidéo) ainsi que Guy Tourlonias(spécialiste du jeu au pied).

Un budget de 4 millions d’euros

Le nouvel homme fort des Ciel et Grenat veut donc s’appuyer sur les valeurs du CSBJ, locomotive de la région selon lui. "Le club doit retrouver son identité, son image". Il compte s’appuyer sur les jeunes, et la formation, filon à succès lors des années 90-2000. S’il est clair pour tout l’encadrement, que la montée en Top 14 n’est pas à l’ordre du jour, la pérennisation du club en deuxième division, est elle d’actualité. "On veut faire notre place en Pro D2, bien s’asseoir sur nos fondations, et attendre la génération que l’on prépare". 

Côté finances, l’encadrement cherche un pôle d’investisseurs locaux, afin de créer un club de décideurs, actionnaires du club. Le but est que, ceux qui donnent, savent ce que l’argent devient. Un budget de 4 millions d’euros est prévu pour l’année prochaine, association et club pro confondus. Selon Gérard Gerbelot, "avec beaucoup de générosité, cela suffira pour rivaliser avec les autres club de Pro D2".