Pro D2

Broncan: "Derrière Lyon, tout est possible"

Henri Broncan, le manager du SCA, s'apprête à vivre une nouvelle saison de Pro D2. Toujours aussi déterminé, il porte un regard chargé d'espoirs sur le jeune groupe albigeois. Si le maintien reste l'objectif prioritaire, le technicien tarnais entend bien, une fois encore, jouer les troubles-fête.

 
Broncan: Tout est possible - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

Comment s'est passée la reprise d'Albi ?

Henri BRONCAN: Très bien, avec beaucoup de sérénité et d'enthousiasme à la vue de la nouvelle saison. Nous composons cette année avec la quasi totalité du groupe de l'année passé. Du coup, les automatismes sont déjà là, bien présents, et l'intégration des nouveaux joueurs s'est faite à merveille. Le groupe de cette année est déjà au complet même si l'équipe a été touchée par six cas de gastro-entérite qui ralentissent un peu notre préparation. Nous avons aussi deux ou trois blessés comme Baluc-Rittener ou Ponnau qui risquent de manquer la reprise du championnat. Le recrutement est presque bouclé même si nous attendons encore l'arrivée d'un joueur fidjien qui s'annonce prometteur.
 
Sur quoi avez-vous axé la préparation ?

H.B.: Un gros travail physique est à effectuer. Comme je vous l'ai dit, les joueurs se connaissent et n'auront aucun soucis pour mettre en oeuvre leurs talents. Notre gros point fort cette saison sera le collectif, nous n'avons pas de grandes individualités mais un gros collectif. Tous les joueurs se mettent d'ailleurs très facilement au service du groupe, ce qui nous permettra, je l'espère, d'être une équipe solide de ce championnat de Pro D2. 

Le groupe le plus jeune du championnat. Qu'est-ce que cela vous inspire ?

H.B.: Tout d'abord, nous sommes très fiers de cette particularité. Cela prouve que notre centre de formation est riche et que le club fait bien le boulot pour alimenter le groupe professionnel. De nombreux jeunes ont un avenir très prometteur, ils seront bien encadrés par les leaders du groupe, des joueurs expérimentés comme Baluc-Rittener ou Maynadier. Avec ces jeunes feux follets, vous savez, tout est possible. C'est pour cela que la prise en charge des anciens est essentielle. Elle leur permettra d'avoir des repères pour progresser plus rapidement.

Êtes-vous inquiet au regard de la course aux armements qui a repris cet été en Pro D2 ?

H.B.: A mon avis, Lyon sera loin devant cette saison. Derrière eux, tout reste possible. Nous n'avons pas de problèmes financiers cette saison, la masse salariale n'est pas dépassée et, a priori, nous échapperons aux foudres de la DNACG. Ceci étant un bon point mais, revers de la médaille, nous n'avons malheureusement pas le budget colossal de certaines équipes. Je vous le répète: notre collectif et notre envie de vaincre seront encore une fois cette année nos points forts.
 
Quels sont vos objectifs cette saison ?

H.B.: Gagner le plus de matchs, comme tous les ans. Et assurer notre maintien.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |