Laurent MARTI - Octobre 2009 - Begles Bordeaux - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

UBB: Travailler sur la durée

UBB: Travailler sur la durée

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 13/07/2010 à 16:44 -
Par Rugbyrama - Le 13/07/2010 à 16:44
L'Union Bordeaux-Bègles entamera en août sa huitième saison consécutive en Pro D2. Mais pas de fatalisme sur les bords de la Garonne, où tout est mis en oeuvre pour que ce long chemin de croix prenne fin au plus vite. Un effectif solide et de la régularité, voilà le mot d'ordre des Bordelais.

Après une douzième place en 2008 puis une onzième place en 2009, l'UBB, dans la suite logique de son ascension, termine honorablement neuvième de Pro D2 la saison dernière, après avoir talonné longtemps la cinquième place, synonyme de phase finale. Sportivement, les Girondins viennent donc de réaliser une année plus qu'encourageante, qui démontre une progression certaine et continue. On imagine alors sans mal que l'objectif du prochain exercice sera d'atteindre les cinq premières places et les demi-finales qui leur ont échappé de peu.

"Attaquer fort et maintenir l'allure"

La tâche s'annonce toutefois hardue pour les protégés du président Laurent Marti, avec des concurrents tels que le Lou et Oyonnax, mais aussi Dax qui voudra se racheter d'une saison en demi-teinte ou encore Albi, fraîchement relégué et qui n'aura qu'une idée en tête: la remontée. "Le moindre point perdu manquera à la fin, alors nous devons attaquer fort et maintenir l'allure", reconnaît l'arrière Laurent Ferrères, au club depuis deux ans, dans les colonnes de Midi Olympique.

Pour y parvenir, les hommes de Marc Delpoux pourront compter sur un effectif affûté, entre recrutement, expérience des cadres et jeunes espoirs formés aux club. Car l'entraineur de cette équipe bordelaise a su trouver un équilibre à tous les postes, en intégrant notamment six espoirs issus du centre de formation, qui ont signé un contrat professionnel pour la saison à venir. A chaque poste, les cadres expérimentés côtoient donc des jeunes au fort potentiel. Assurer le présent tout en préparant l'avenir, voilà le secret des Bordelais.

Des recrues de premier choix

Côté mercato, tous les postes ont également été renforcés. L'ailier Blair Connor, star montante australienne de 22 ans, le puissant centre Tonguien Andrew Mailei, ou encore le troisième ligne anglais Matthew Clarkin, de retour six ans après son départ du club, viendront appuyer tous les secteurs de jeu à la reprise du championnat. Mais surtout, le Sud-Africain Heinie Adams, en provenance des Blue Bulls, constituera un renfort de poids à un poste de demi de mêlée où il n'y avait pas foule. "Nous avons fait entrer de grands messieurs qui ont envie de réussir", explique à Midi-Olympique le président Laurent Marti, pas peu fier de son recrutement. Le message est donc clair: l'UBB a bien l'intention, cette année encore, de grimper des échelons.