Mont de Marsan - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Présentation : Mont-de-Marsan

Présentation : Mont-de-Marsan

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/08/2011 à 16:13 -
Par Rugbyrama - Le 19/08/2011 à 16:13
Notre site poursuit ses présentations des seize clubs de Pro D2 qui se disputeront les deux tickets d'accession pour le Top 14. Ce vendredi, place à Mont-de-Marsan. Le club landais, éliminé en demi-finale l'an passé, voudra goûter à nouveau aux phases finales. Mais ne pas s'arrêter là...

Stade Montois
Fondé en 1908
Stade : Guy Boniface (17 600 places)
Président : Jean-Robert Cazeaux
Entraineurs : Marc Dal Maso, Stéphane Prosper
Classement 2010 : Quatrième de la saison régulière, éliminé en demi-finale par Albi (21-16)
Palmarès : Une fois vainqueur du championnat de France (1963), champion de France du D2 (2002 et 2008), trois fois vainqueur du Challenge Yves-du-Manoir (1960, 1961, 1962)

L'objectif : atteindre les demi-finales

Le Stade Montois se présente encore une fois comme une grosse écurie du Pro D2. Auteur d'une fin de saison 2010-2011 en boulet de canon – ils avaient remporté leur sept derniers matchs – les Landais s'étaient ainsi octroyés un billet en demi-finale avant de s'incliner sur la pelouse d'Albi (21-16). L'objectif cette année est donc de regoûter aux phases finales, comme l'a déjà annoncé le nouveau président Jean-Robert Cazeaux : "On veut faire au moins aussi bien que l'année dernière. C'est l'ambition du groupe, des entraîneurs, celle du club et donc la mienne. J'ai toute confiance en Marc Dal Maso, Stéphane Prosper et mon staff pour amener l'équipe en haut du tableau". Reste maintenant au club à digérer un été mouvementé après les rumeurs de départ de Dal Maso à Toulon.

La star : Julien Tastet

Pur produit de la formation landaise, Julien Tastet évolue en équipe première depuis 2006. Titulaire indiscutable au sein de la troisième ligne montoise, le jeune capitaine fut un des grands artisans de la qualification de son club en demi-finale l'an passé. Sollicité par des clubs de Top 14 sans avoir la certitude de jouer, il a préféré prolonger l'aventure avec les Jaune et Noir, en signant pour une année de plus. A seulement 24 ans, il peut encore franchir un palier et s'imposer un peu plus comme un des meilleurs troisième ligne du championnat.

Le joueur à suivre : William Ryder

Il peut être la très bonne surprise côté montois. Jusqu'alors international fidjien de rugby à VII, il est considéré dans ce sport comme une véritable star. Sa force, c'est sa vitesse et ses appuis qui risquent de dérouter plus d'un défenseur. Il n'y a qu'à voir les vidéos de ses courses folles sur internet pour comprendre qu'on a ici affaire à une fusée supersonique programmée pour marquer de nombreux essais cette année. Évoluant au poste d'ailier, il aura la lourde tâche de faire oublier son compatriote Matanavou dans le cœur des supporters landais.

Le départ qui fait mal : Timoci Matanavou

Le Stade montois a tout simplement perdu sa pépite : le meilleur marqueur d'essais de Pro D2 de l'an passé. En 27 rencontres, l'ailier fidjien de 26 ans avait réussi à inscrire la bagatelle de 19 essais, ce qui faisait de lui l'attraction du championnat. Sa pointe de vitesse exceptionnelle et ses appuis foudroyants vont sans nul doute manquer cette saison, même si Ryder possède les qualités pour le remplacer. Après trois ans de bons et loyaux service dans la préfecture des Landes, il s'est engagé pour deux ans avec le Stade Toulousain.

Mouvements

Arrivées : Matenga (Highlanders) - Baleinadogo (Aurillac) - Ryder (Toyota Verblitz) - Jagr (UBB) - Taukafa (Lyon) - Lucu (Espoirs Biarritz) - Guidone (Las Stampas) - Keblle

Départs : Cler (La Rochelle) - Matanavou (Toulouse) - Genthieu (Colomiers) - Ternissien (Dax) - Lauga - Goletto (Hagetmau) - Michaux - Toevalu (Lourdes) - Berek (Hagetmau) - Etcheverry (Carcassonne) - Brunel (Mâcon)