Olivier Roumat - Dax - Juillet 2010 - Midi Olympique
 
Article
commentaires
Pro D2

Dax : Roumat jette l'éponge

Dax : Roumat jette l'éponge

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/12/2010 à 19:09 -
Par Rugbyrama - Le 12/12/2010 à 19:09
Olivier Roumat, le manager de Dax, a présenté sa démission ce dimanche en fin d'après-midi, après la nouvelle défaite de son équipe à domicile (13-23) contre Grenoble. Les Landais pointent à la 15e et avant-dernière place, désormais à 9 longueurs du premier non-relégable, à savoir Aix-en-Provence.

La crise couvait depuis quelques semaines à Dax. Elle est désormais officielle avec la nouvelle défaite à domicile encaissée ce dimanche devant Grenoble (23-13). Apathiques sur les terrain, les coéquipiers de Mathieu Lièvremont, nommé nouveau capitaine cette semaine, n’ont jamais été en mesure de s’imposer dans un match couperet pour eux. Surtout, ce revers est lourd de conséquences puisque le manager Olivier Roumat, arrivé au club à l'intersaison, a donné sa démission à son président Gilbert Ponteins quelques minutes après le coup de sifflet final. L’ancien deuxième ligne et capitaine de l’équipe de France l'a rencontré de suite après la rencontre pour lui faire part de sa décision. Le président Ponteins l'a acceptée. En revanche, rien n’a filtré pour l’heure du côté du duo d’entraîneurs Garcia-Coyola. Celui-ci devrait être conservé mais de nouveaux responsables dans l'encadrement technique pourraient être nommés dans la semaine à venir.

Neuf points de retard sur Aix

Sur le plan sportif, Dax réalise une première partie de saison catastrophique. Attendus dans le haut du classement après un recrutement de qualité avec notamment les arrivées de Tewhata, Deen, Apanui ou l’international australien Turinui, les Landais sont englués dans la zone rouge. Avec un bilan de trois maigres victoires pour onze défaites, l’US Dax pointe au quinzième rang. Surtout, sur le plan comptable, la situation devient problématique puisque le club landais est à neuf unités d’Aix-en-Provence, premier non-relégable. Pour la dernière journée de la phase aller, Dax effectuera un déplacement périlleux à Narbonne. Reste à savoir si le départ de Roumat pourra servir d’électrochoc.