laurent diaz dax 2010-2011 - Icon Sport
 
Pro D2

Bilan : Dax

Bilan : Dax

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/06/2011 à 18:39 -
Par Rugbyrama - Le 15/06/2011 à 18:39
Suite de nos bilans de la saison des clubs de Pro D2, avec celui de Dax. Au terme d'un exercice désastreux, l'équipe landaise a tout de même réussi à sauver sa peau dans le rugby professionnel. Une alerte sans frais, qui doit tout de même servir de base pour construire.
 

TOUR D'HORIZON

L'US Dax a eu chaud. Très chaud même. Ambitieux en début de saison, le club landais a frôlé la correctionnelle en évitant la relégation à la dernière journée, grâce à un goal-average particulier positif vis-à-vis de Colomiers. L'épilogue d'une saison catastrophique de bout en bout, parsemée de légers soubresauts. L'entame de saison est désastreuse. Bien qu'ils assurant l'essentiel à la maison contre Saint-Etienne, Colomiers (futurs relégués) et Oyonnax, les Dacquois ne sont pas dans le rythme. Conséquence : 11 défaites en 14 matchs, et la démission dès le mois de décembre d'Olivier Roumat, arrivé à l'inter-saison en tant que manager. Le club compte alors neuf points de retard sur Aix, premier non-relégable. Avec du recul, cet électrochoc se révélera décisif. À défaut de cohésion, les Dacquois retrouvent une envie suffisante pour se sauver. Le maintien est validé lors d'un ultime match à domicile, face à des Narbonnais venus en promenade dans les Landes. Condamnant, par la même, la colombe columérine...

MOMENT FORT

Dans la foulée de la démission d'Olivier Roumat, l'US Dax s'est offert une grande bouffée d'oxygène. Il s'impose d'abord à Narbonne (12-18), puis à la maison contre Aurillac (24-15). Surtout, il va l'emporter chez le leader albigeois (24-21), grâce à une pénalité de Bourret à cinq minutes du terme. Cette performance, qui restera comme la plus aboutie de la saison, se révèle primordiale à l'heure de faire les comptes. Elle marque par ailleurs, pour Albi, le début de la chute.

LE JOUEUR : Bastien Adrillon

Pour jouer le maintien, l'amour du maillot est souvent un facteur déterminant. Dans ce registre, le solide troisième ligne Bastien Adrillon (24 ans, 1m87 pour 100 kg) a été exemplaire. Titularisé à vingt reprises, il était au four et au moulin pour sauver son club formateur. Un engagement qui se prolongera l'an prochain, puisque Bastien Adrillon a resigné pour une saison (plus une en option).

L'AVENIR

Le club maintenu, toute la logistique dacquoise peut désormais se tourner vers un exercice 2011-2012 espéré plus heureux. David Darricarrère, transfuge de La Rochelle en lieu et place de Jean-Philippe Coyola, prendra les rênes d'un groupe étoffé. Sylvain Mirande, récent finaliste du championnat avec Montpellier, prend notamment la direction des Landes, accompagné de Jean-Mathieu Alcalde. Et si on ne les imagine pas se contenter du maintien, les Dacquois échaudés prôneront sûrement la prudence en début de saison.

LES CHIFFRES CLES

Classement final : 14e
Classement attaque : 9e
Classement défense : 12e
Meilleur marqueur : Neumi Nanuku (8 essais)
Meilleur réalisateur : Richard Apanui (193 points)

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×