Culina Colomiers Pro D2 - Icon Sport
 
Pro D2

Bilan : Colomiers

Bilan : Colomiers

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/06/2011 à 18:05 -
Par Rugbyrama - Le 14/06/2011 à 18:05
Relégués en Fédérale 1 au terme d'un suspense à couper le souffle, les Columérins terminent une saison cauchemardesque qui les a vus s'incliner sept fois à domicile. Le club à la colombe retrouve le monde amateur, qu'il avait quitté en 2008. La saison à venir s'annonce décisive.
 

TOUR D'HORIZON

Désolation au stade Michel-Bendichou. Malgré douze points pris lors des quatre derniers matchs, le Colomiers rugby retrouve la Fédérale 1. Ni la mise à l'écart du duo d'entraîneurs Hallinger-Chambriard, à quatre journées de la fin, ni l'ultime victoire bonifiée face à Carcassonne n'auront suffi à mater cet épilogue dramatique. Après un début de saison prometteur, les joueurs du président Alain Carré s'écroulent à l'automne et s'embourbent dans les profondeurs du classement. Ils n'en sortiront jamais vraiment. Saint-Etienne très vite condamné, la deuxième place de relégable se "joue" entre Narbonne, Dax et Colomiers, trois historiques du rugby français. Les Haut-Garonnais ne sortiront pas vivants de ce jeu de chaises musicales.

MOMENT FORT

Décidée à quatre journées de la fin par le président Alain Carré, l'auto-gestion s'est révélée mathématiquement viable. Avec deux victoires à domicile (contre Oyonnax et Carcassonne) et un match nul à Tarbes, le groupe désormais emmené par Fabrice Culinat, Fabien Berneau, Jérôme Cholley, Morgan Saout et Olivier Caisso montre de belles dispositions. Malheureusement pas suffisant pour l'emporter à Narbonne, à l'avant-dernière journée, ce qui était le match de la mort.

LE JOUEUR : Fabrice Culinat

De retour à Colomiers où, il y a onze ans, il avait remplacer un certain Fabien Galthié pour une finale de championnat de France, Fabrice Culinat rêvait sûrement d'un autre sort. Titulaire à vingt reprises derrière le pack columérin, il aura pourtant essayé de peser de toute son expérience. Insuffisant.

L'AVENIR

L'avenir appartient aux ambitieux. Alors pour survivre, Colomiers a appelé à son chevet Pierre-Henry Broncan, en provenance d'Aurillac. Un choix qui présente un double intérêt: un entraîneur jeune, ambitieux et ayant une bonne connaissance du monde professionnel, mais aussi quelqu'un de rompu aux exigences de l'élite amateur. Pierre-Henry Broncan avait, en effet, conduit le club de Blagnac en Fédérale 1, jusqu'à la montée. Un chemin qui s'annonce toutefois semé d'embûches.

LES CHIFFRES CLES

Classement final : 15e

Classement attaque : 15e

Classement défense : 14e

Meilleur marqueur : Yannick Lafforgue (152 points)

Meilleur réalisateur : Malakai Bakaniceva et Mathias Lledos (4 essais)

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×