Pro D2

Aurillac rate le coche

Aurillac, qui avait l'occasion de prendre seul provisoirement la place de leader du Pro D2, a chuté de manière surprenante sur sa pelouse face à Narbonne (18-23). Des Audois qui se relancent comme Grenoble, vainqueur d'Oyonnax (19-16). Dax est aujourd'hui relégable.

 
Aurillac rate le coche - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

Stade montois-Pau : 28-0

Excellente opération réalisée par les Montois ce samedi. En s’imposant largement face à Pau mais surtout en empochant le bonus offensif (Mont-de-Marsan est d’ailleurs l’équipe qui comptabilise le plus de points de bonus en Pro D2, 7 au total), les Landais recollent au peloton de tête et se relancent complètement dans la course aux phases finales. A l’issue de cette rencontre qui n’a laissé aucune place au suspense, les Béarnais, quant à eux, s’éloignent des positions qualificatives…

Aurillac-Narbonne : 18-23

C’est la sensation de cette 11e journée… En attendant le match entre Albi et Lyon ce dimanche, Aurillac pouvait s’asseoir (provisoirement) seul dans le fauteuil de leader. Occasion ratée car les Cantalous, auteurs d’un début de match catastrophique puisqu’ils étaient menés 16-3 au bout de 14 minutes de jeu, se sont finalement inclinés. Ils n’ont jamais pu revenir à hauteur des Narbonnais malgré les deux pénalités de Petitjean en fin de rencontre qui leur offrent un bonus défensif comme maigre consolation. Ils sont premiers mais à hauteur d’Albi. En revanche, les Audois ont réussi à se relancer complètement dans ce championnat en créant cette surprise. En gérant parfaitement leur avance au score, ils empochent un succès précieux pour la suite de la compétition.

Grenoble-Oyonnax : 19-16

C’est à la dernière seconde de jeu, sur la sirène, que les Grenoblois ont arraché leur succès face à Oyonnax, grâce à une ultime pénalité de Dalla Riva, auteur de 14 points au total. Pourtant, les joueurs de l’Ain n’avaient jamais été menés au score avant cette dernière minute. Ils étaient même revenus aux vestiaires à la pause avec une avance de dix longueurs (16-6). Une avance qu’ils n’ont pas su gérer. Avec cette victoire, le FCG passe devant son adversaire du jour au classement.

Colomiers-Auch : 12-6

Le strict minimum… Voilà ce qu’ont réalisé les Columérins ! Dans un match terne et sans grande envergure qui a rapidement tourné au duel de buteurs, les Haut-Garonnais en ont profité pour l’emporter. Un succès salvateur car avec la victoire d’Aix, Colomiers aurait pu se retrouver en position de relégable ce samedi soir. Yannick Lafforgue a inscrit tous les points de l’USC mais grâce aux six points de Bérot, les Auscitains empochent un bonus défensif qui pourrait s’avérer précieux.

Carcassonne - Bordeaux-Bègles : 19-14

Dans le duel de potentiels barragistes, Carcassonne a pris le dessus à domicile sur Bordeaux-Bègles. Une victoire difficile pour des Audois dominés, qui ont vu leurs adversaires ouvrir le score grâce à un essai de Vermis (23e). Les locaux ont pu s'appuyer sur la botte de Rosalen pour rester au contact, avant de faire la différence au retour des vestiaires sur une interception de Lazzarotto (49e). Côté girondin, Frazer a limité la casse au pied et permet aux siens de ramener le bonus défensif. Une maigre consolation pour les visiteurs, qui ont bataillé quatre minute après la sirène pour finalement échouer sur un en-avant à un mètre de la ligne adverse.

Tarbes - Dax : 26-6

Dax est relégable. Les Landais n'auront pas réussi la performance de s'imposer à Tarbes, comme ce fut le cas en 20003/2004 et en2006/2007. Dominateurs dans le combat en première période, les visiteurs ont petit à petit baissé de régime pour finalement voir le TPR tenter d'impulser du mouvement au retour des vestiaires. Résultat, les Pyrénéens, ont inscrit deux essais par Domolaïlaï (55e) et Labarthe (79e). Ils remontent ainsi aux portes des places qualificatives pour les phases finales, contribuant au resserrement du classement en haut de tableau.

Aix-en-Provence - Saint-Etienne : 9-3

Dans un véritable match de la peur, Aix-en-Provence a dominé péniblement Saint-Etienne (9-3). Trois pénalités d'Antoine Lescalmel auront suffi à sortir les Provençaux de la zone rouge, au bénéfice de la défaite dacquoise à Tarbes. Disputée sous une pluie diluvienne, la rencontre n'a en effet offert que très peu de spectacle entre des locaux solides en conquête et des Stephanois qui ont pu s'appuyer sur leur jeu au pied, notamment celui d'Alexandre Péclier. Malgré le bonus défensif, les Foréziens se retrouvent d'autant plus scotchés à leur place de lanterne rouge que Colomiers s'est également imposé. Le premier non-relégable, leur adversaire du soir, est désormais huit points devant.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |