Léo Griffoul Narbonne Pro D2 2009-2010 - Icon Sport
 
Pro D2

La 19e journée en bref

La 19e journée en bref

Par Rugbyrama
Par Rugbyrama - Le 01/02/2010 à 12:17
La bataille pour la première place entre Agen et Oyonnax, Lyon qui a enfin renoué avec la victoire, Narbonne qui sort des places qualificatives pour les phases finales ou encore Aix qui s’est relancé dans la course au maintien… Retrouvez tout ce qui a marqué la 19e journée de Pro D2.
 

EN HAUSSE

Lyon

Lyon a réalisé une excellente opération ce week-end. Et s’est enfin réveillé. En effet, le Lou n’avait plus remporté le moindre match depuis le 4 décembre dernier et un succès face à Aurillac. Depuis, les Rhodaniens avaient enchaîné deux défaites et deux matchs nuls. Mettant en danger une éventuelle qualification pour les phases finales. Mais ils ont donc parfaitement réagi en égratignant Colomiers (50-10). Une victoire sans aucune contestation possible grâce notamment à un véritable festival offensif et sept essais inscrits. Un point de bonus offensif à la clé et voilà Lyon totalement relancé dans la course aux demies. Le Lou entre à nouveau dans le club des cinq.

EN BAISSE

Narbonne

Narbonne avait toujours été dans les places qualificatives pour les phases finales depuis l’entame du championnat. Jamais au-delà de la 5e position. Désormais, c’est fait. En s’inclinant (13-6) à domicile contre Oyonnax, la quatrième défaite lors des cinq derniers matchs et surtout la première de la saison au Parc des Sports et de l’Amitié, les Audois sont ainsi tombés à la 7e place. Le RCNM traverse actuellement une période difficile marquée par ce revers contre un concurrent direct pour la montée. Et les Narbonnais doivent se reprendre au plus vite pour ne pas se laisser distancer dans la course au Top 14.

LE JOUEUR

Lukas Rapant (Oyonnax)

Le pilier gauche d’Oyonnax est pour beaucoup dans la victoire de son équipe à Narbonne (13-6). Un succès qui s’est en partie construit sur la performance énorme du pack de l’USO. Impeccable en mêlée et suractif dans les regroupements, le match sans fioriture de l’international tchèque, passé par Saint-Nazaire, incarne parfaitement le remarquable parcours des Haut-Bugistes qui se retrouvent désormais sur les talons d’Agen malgré un effectif sans véritable vedette.

L’ESSAI

Alexis Driollet ( Aix -en-Provence)

L’essai de la victoire sur Mont-de-Marsan (20-18). Mais surtout l’essai de l’espoir. Celui qui permet aux Aixois d’entrevoir à nouveau le maintien et de revenir à deux petits points de Colomiers, le premier non-relégable. A la 78e minute, ils étaient ainsi menés 18-13… Une très mauvaise opération. Mais à seulement deux minutes du terme de la rencontre, le troisième ligne provençal ramenait les siens à hauteur de leurs adversaires (18-18) après une mêlée à quelques mètres de l'en-but landais et un point de fixation. Cela ne suffisait pas pour l’emporter. Antoine Lescalmel réalisait le reste du travail en réussissant la transformation et offrait donc un précieux succès à Aix.

LA STAT

41

Cela faisait tout de même 41 jours que le leader agenais n’avait plus connu le goût de la victoire. La dernière fois, c’était le 19 décembre dernier contre Tarbes. Depuis, entre le match reporté contre Dax, la trêve et les deux défaites à La Rochelle et Aurillac, les Lot-et-Garonnais ne s’étaient plus imposés. Ils ont donc réparé cela face à Auch samedi. La victoire (21-6) a mis du temps à se dessiner, elle a été poussive… Mais elle devrait faire du bien à des Agenais désormais sous la pression d’Oyonnax pour la première place.

LA DECLA

Philippe Guicherd (Pau)

Grâce à leur nette victoire sur Grenoble (26-3) dimanche au Hameau, les Palois remontent à la sixième place du classement et se trouvent plus que jamais aux portes des demi-finales. Le capitaine Philippe Guicherd affichait une grande satisfaction à la sortie des vestiaires : "Nous avons été très présents en défense, face à une équipe composée de gros gabarits, très puissants. Bien sûr, nous aurions aimé empocher un bonus offensif dont nous n'étions pas loin du tout. Mais il faut être réaliste : ces quatre points étaient nécessaires pour nous rapprocher du haut du tableau, et ils sont là. Alors nous nous en contenterons."

LES CHIFFRES CLE

Meilleure attaque : Agen (394 points)
Meilleure défense : Agen (231 points)
Meilleur réalisateur : Silvère Tian (Oyonnax, 169 points)
Meilleur marqueur : Vunisa et Caucaunibuca (Narbonne et Agen, 7 essais)

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×