Midi Olympique
 
Pro D2

Dhien: "Conserver notre état d’esprit"

Dhien: "Conserver notre état d’esprit"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Par Rugbyrama - Le 08/07/2009 à 10:28
Mont-de-Marsan a repris l’entraînement lundi. Relégués de Top 14 en mai dernier, les joueurs seront attendus en Pro D2. Ils le savent. Leur capitaine, Jérôme Dhien, espère qu’ils tireront les leçons de leur passage dans l’élite, au niveau de leur état d’esprit notamment.
 

Comment s'est passée la reprise ?

Jérôme DHIEN : Comme d'habitude. Il y a eu la présentation de l'effectif puis le staff a annoncé les objectifs de la saison à venir et nous avons enchaîné avec des tests physiques. Mardi, nous sommes entrés dans le vif du sujet avec les premières courses, de la musculation et du travail sur le terrain.

Comment avez-vous senti le groupe ? Y a-t-il une sorte de "traumatisme" après la descente ?

J.D. : On ne peut pas parler de traumatisme parce que c'était plus ou moins attendu. Personne n'était surpris que nous descendions, même pas nous. Nous aurions bien sûr voulu rester en Top 14, on s'y est bien amusés, mais nous repartons très motivés en Pro D2 pour essayer d'y jouer un rôle. Alors les joueurs sont studieux, à l'écoute, désireux de faire un bon début de saison. En Top 14, nous n'avions aucune pression et se maintenir aurait été un exploit. Là, ce sera différent. Nous revenons dans une division où il faudra bien figurer.

Vous parliez des objectifs annoncés par le staff lundi lors de la reprise. Quels sont-ils ?

J.D. : L'objectif sera de terminer dans les vingt premiers clubs de France. Sachant que c'est raté pour les quatorze premiers (sic), nous devrons figurer parmi les six premiers clubs de Pro D2. Cela peut paraître peu ambitieux mais cela veut aussi dire que nous pouvons vouloir finir premiers. Cet objectif sera modulable au fur et à mesure que la saison avancera. Il dépendra beaucoup de notre début de saison.

Que vous a apporté cette saison en Top 14 ?

J.D. : Les jeunes ont gagné de l'expérience. Même des joueurs plus vieux d'ailleurs, mais beaucoup n'avaient connu que le Pro D2. Ils ont vu ce qu'était le haut niveau et ce qu'il fallait faire pour y jouer. On sait ce qu'on doit travailler.

Que devez-vous travailler alors ?

J.D. : Les choses basiques en fait, les petits trucs techniques qui font la différence. Il faudra être plus rapides.

Mentalement, la saison en Top 14 vous a-t-elle permis de franchir un palier ?

J.D. : Notre équipe est déjà caractérisée par un gros mental. J'espère maintenant qu'elle va le conserver. Elle s'est forgée dans la victoire il y a deux ans en Pro D2 et elle a appris à vivre dans la défaite la saison dernière. On ne s'est pas extirpé malgré les difficultés. Il faut continuer comme ça.

Avec le recul, quelles sont les différences entre les deux championnats ?

J.D. : C'est difficile d'en juger. Nous avons eu des règles différentes en touche et concernant les mauls. Du coup, on ne peut pas vraiment dire. Concernant les joueurs, le niveau, le rythme, il y a un gros écart c'est sûr, mais pour le reste… On a passé une bonne saison en Top 14 en tout cas.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×