Pro D2

Cruel épilogue

Auteur d'un match nul (15-15) en demi-finale sur la pelouse d'Albi, La Rochelle est éliminée au bénéfice des pénalités. Habitués à échouer en phases finales, les Maritimes devraient avoir encore plus de mal à digérer la déception cette saison.

 
Cruel épilogue - Rugby - Pro D2Midi Olympique
 

"Nous perdons sur un point de règlement. C'est lui qui nous a punis. On échoue sans échouer", regrettait le centre rochelais Yann Fior à l'issue de la demi-finale à Albi. "Nous méritions aussi d"aller en finale", renchérissait l'arrière Sébastien Boboul. Et ces tristes constats reflétaient parfaitement le sentiment général des troupes de Serge Milhas. Il faut dire que sur le papier, ils ont décroché le match nul. Match nul en termes de points. Match nul en termes d'essai. Et c'est donc au bénéfice des pénalités que les Tarnais ont empoché leur billet pour la finale et envoyé les Maritimes en vacances prématurées. Avant la rencontre, arbitres et journalistes s'étaient d'ailleurs interrogés dans le couloir des vestiaires sur l'issue de la rencontre en cas de nul. Mais le règlement de la LNR est clair : Albi, ayant inscrit cinq pénalités, écartait La Rochelle et ses "seules" 4 pénalités et son drop. Cruel…

"On ne savait pas vraiment ce qu'il en était sur le terrain, on se posait la question de savoir si ça n'allait pas se jouer aux cartons. Puis le staff nous a dit que la différence se ferait aux pénalités...", explique Yann Fior. Et au-delà de coup du sort, lui et ses coéquipiers peuvent avoir des regrets sur le scénario tellement ils semblaient avoir le match en main. La Rochelle menait 15-12 à la mi-temps des prolongations, avait déjà raté une pénalité et jouait en supériorité numérique après le carton jaune de Radidi (90e). "Nous maîtrisions la rencontre et avec la fatigue, nous avons craqué. C'est frustrant, cela se joue à rien, sur des détails", selon Sébastien Boboul. Des détails comme cette pénalité de la dernière minute que l'arrière maritime a ratée. Encore plus cruel...

Boboul : "Se préparer à se battre encore une fois... "

Le buteur rochelais devrait se repasser plusieurs fois l'action de ce coup de pied situé sur la ligne des 22 mètres, à gauche en regardant les poteaux, dans les prochains jours. Surtout qu'un autre spécialiste du jeu au pied, Romain Lacoste, était entré sur la pelouse et était donc plus frais physiquement et mentalement. "J'en ai discuté avec lui et j'ai décidé de prendre le but. Je le sentais. Finalement, je n'ai pas bien traversé le ballon. J'assume même si ça va être dur à digérer". Les Rochelais savent toutefois qu'ils ont peut-être raté le coche la semaine précédente contre Tarbes à domicile. Une victoire (19-13), mais sans point de bonus, qui leur a fait perdre leur 3e place au classement. Et donc le bénéfice du terrain pour la demie. "Nous avons sûrement mal abordé cette rencontre. C'est comme ça, nous avons aussi perdu d'autres points à la maison. Nous avons des regrets sur toute la saison mais il y avait quand la place de gagner à Albi ", note l'arrière.

Il faudra pourtant évacuer cette énorme déception avant de repartir à l'assaut de la montée l'an prochain même si l'exercice qui vient de prendre fin pour les hommes de Serge Milhas sera certainement plus difficile à oublier que les précédents. " On quitte la compétition sur un match nul, on n'a pas perdu. Mais il faut maintenant se reposer et se préparer pour vivre encore une longue saison et se battre encore une fois..." Une saison sur laquelle les Maritimes se sont déjà projetés et qui devrait être plus ouverte. "On ne sait pas quel sera le niveau de Dax ou Mont-de-Marsan mais le championnat sera certainement plus homogène. Il n'y aura pas d'ogres comme Toulon ou le Racing et la première place sera plus abordable", espère Sébastien Boboul. Une première place synonyme de montée directe dans l'élite, ce qui éviterait un passage par des phases finales durant lesquelles les Rochelais ont échoué lors des trois dernières saisons.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |